Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes BlackBerry s’explique sur les choix de conception du Passport

BlackBerry s’explique sur les choix de conception du Passport

BlackBerry a présenté il y a quelque jours son dernier smartphone orienté productivité, le BlackBerry Passport, et le moins que l’on puisse dire est que l’appareil a été très loin de faire l’unanimité. De nombreux spécialistes du secteur se sont immédiatement interrogés sur la pertinence des choix ayant présidé au form-factor de l’appareil. Le Passport est en effet doté d’un clavier surplombé d’un écran parfaitement carré et surtout très large, ce qui a fait se demander à beaucoup comment un tel engin allait pouvoir se retrouver dans toutes les poches (les cadres cravatés sont loin de porter des baggys), sans même parler de l’ergonomie générale.

Passport

Devant une telle perplexité, BlackBerry tente de s’expliquer sur son propre site. Le choix d’un format à la fois large et carré aurait été décidé suite aux résultats de certains travaux académiques ayant démontré que le nombre de caractère optimum pour la lecture d’un livre était de 66 par ligne; le Passport fait ainsi 60 caractères de large, ce qui selon BlackBerru faciliterait la lecture d’e-Books ou la visualisation de documents. Ne reculant pas devant les rapprochement les plus osés, la firme canadienne va même jusqu’à estimer que le Passport est l’IMAX de la productivité. Bon.

Vient ensuite l’énumération de tous les métiers qui pourraient trouver avantage du format carré du Passport : les médecins, qui peuvent ainsi consulter les radios de leurs patients, les écrivains, les architectes, etc…

Si la bonne volonté du fabricant est évidente ainsi que le soucis pédagogique d’expliquer les choix de design, il n’est pas certain que ce travail d’éclaircissement suffise à rassurer tout à fait ceux qui ont levé un sourcil (voire les deux) à la simple vue du nouveau vaisseau amiral de l’ex numéro 2 du secteur. Peut-être les retours de prises en main « réelles » réussiront-elles à lever les derniers (et gros) doutes. Dans l’intérêt de BlackBerry, c’est à souhaiter.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. Attendons de l’avoir en main avant de tirer des conclusions… voire des boulets rouges :-)

    L’approche peut sembler surprenante mais à bien y réfléchir… Les hommes d’affaire ne portent pas de baggys ? Justement. Dans la poche d’une veste, un Smartphone carré de la taille d’un passeport tiendra beaucoup mieux sans dépasser. Autorisant même à fermer cette poche. Car soyons clairs, le futur iPhone ou le S4 actuel ne prennent/prendront pas moins de place. Ils sont justes plus haut et plus fins. Ils dépassent donc et génèrent un inconfort certain. Pour le pantalon, idem. A ma connaissance, les poches sont à 90% carrées. Et en termes de résistance, c’est la physique qui parle. Tout objet ayant des dimensions homogènes (carré, rond) est plus résistant qu’un objet long et étroit. Plus résistant à la flexion donc, et glissant moins facilement vers l’extérieur.

    Cet appareil est en avance d’une longueur sur la concurrence. L’avenir de l’informatique est là. Avoir le meilleur confort possible en multi-usage (jeux, feuilles excel, pages Powerpoint, surf Internet, lecture, …) et ce chez soi, ou mieux, en situation de mobilité. Les Smartphones sont de plus en plus puissants et permettent de plus en plus de se passer du PC ou d’une tablette pour les usages courants ne nécessitant pas une spécification technique particulière (grand clavier ou grand écran). La taille des écrans mobiles suit d’ailleurs ce phénomène et finissent le travail entamé par la puissance des processeurs embarqués.

    Pouvoir tout faire plus confortablement avec un seul appareil qu’avec ce que propose la concurrence en se déplaçant, ça ressemble bien à une bonne idée. Et si l’on ajoute à ça l’innovation d’un clavier sensitif répondant aux glissements de doigts pour de multiples fonctions (défilement, choix d’un mot proposé selon le contexte par effleurement, effacement d’un mot par un simple « swap » horizontal du doigt sur les touches, …), on peut alors peut être se dire qu’il y a de la réflexion derrière tout ça.

    Donc attendons de voir, nous jugerons ensuite.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |