Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Tests et Reviews Première prise en main de la LG G Watch sous Android Wear

Première prise en main de la LG G Watch sous Android Wear

Le mercredi 2 juillet dernier, nous étions invités chez Bouygues Telecom pour un premier aperçu d’Android Wear et de la première montre embarquant l’OS. Accueilli dans la tour Sequana, KultureGeek a pu découvrir le système d’exploitation et la LG G Watch un peu plus en profondeur, l’occasion aussi de tester l’ensemble pour mieux le comprendre.

GWatch

Android Wear : Un compagnon du smartphone avant tout

La première partie de la soirée était dédiée à Google et à son système Android Wear, un OS qui se veut simple à l’interface épurée. Pour profiter d’un maximum de fonctionnalités et d’internet, un smartphone (sous Android 4.3 et +) doit être appairé avec un objet connecté. Autrement, il faudra se satisfaire de tout ce qu’il y’a de plus basique : horloge, alarme, podomètre, calendrier ainsi qu’une petite poignée de fonctions supplémentaires.

Une fois le smartphone connecté en Bluetooth Low Energy, nous retrouvons sans surprise une interface claire et espacée sur laquelle quelques notifications et informations sont présentes, à savoir par exemple – et fort heureusement pour une montre – l’heure ou la température.

A ces premières informations, nous pouvons recevoir des notifications plus importantes telles que la réception d’un SMS, d’un appel, d’un email et d’autres d’un degré moindre tel qu’un résultat sportif. Ces dernières sont directement émises par le téléphone et par les applications qui y sont installées. Comment faire pour que cet appareil ne devienne pas un mini smartphone au poignet, sur lequel nous aurions toujours les yeux rivés ? Google a apporté ses premières réponses.

LG G Watch

La première est en somme toute logique, l’utilisateur a la possibilité de gérer manuellement les notifications qu’il souhaite obtenir afin d’effectuer un premier tri. La seconde est gérée et infligée par l’OS, le choix au niveau des interactions est plutôt restreint. N’espérez pas tapoter sur votre montre pour répondre à un SMS ou naviguer sur la toile, il faudra bel et bien sortir votre smartphone pour effectuer ces tâches. En revanche, pour de simples requêtes, la montre remplira plutôt bien son rôle et c’est plutôt agréable. D’un simple “OK Google” prononcé, le micro intégré prend place et il ne vous reste plus qu’à dicter un texte/poser une question pour répondre à un message ou obtenir une réponse à l’écran. Toujours grâce à cette fonction, un appui sur le coin supérieur droit de la montre et quelques mots suffiront pour lancer un appel, écouter de la musique ou lancer un itinéraire sur Google Maps. La troisième rejoint la précédente puisque ces restrictions permettent d’avoir un OS plus simple et surtout intuitif. D’un simple glissement de doigt de haut en bas et inversement, l’utilisateur passe d’une notification à une autre tandis que de droite à gauche, il accédera aux interactions de bases – répondre ou effacer.

Un système intuitif et efficace qu’il sera très intéressant de suivre sur les objets connectés. L’utilisateur ne se sent pas piégé entre son smartphone et sa montre, chacun joue parfaitement son rôle… Mais ces objets tels que la “watch” ne sont-ils finalement pas que de simples gadgets ?

G Watch : la première montre Android Wear

C’est justement ce type d’objet connecté que nous avons eu l’occasion de prendre en main dans la seconde partie de soirée. La première montre Android Wear est signée LG. Tout comme le système d’exploitation qu’elle embarque, la G Watch puisque c’est son nom se veut simple et pratique. Pour ces deux raisons que l’on apprécie en tant qu’utilisateur, tout a été étudié pour être exempté de superflu : pas de boutons, pas de bracelet bling bling mais un cadran LCD tactile de 1,65 pouces de très bonne facture. A l’intérieur, un processeur Snapdragon 400 épaulé par 512 Mo de mémoire vive et 4Go de mémoire propulsent l’OS tandis qu’on notera la présence d’un accéléromètre, une boussole, un gyroscope, une puce Bluetooth 4.0 Low Energy et une batterie de 400 mAh.

GWatch4

GWatch1

Peu épaisse pour un appareil du genre (37,9 x 46,5 x 9,95 mm pour un poids plume de 63g), elle est dotée d’un bracelet interchangeable et peut passer sous l’eau jusqu’à 1 mètre de profondeur pendant une demi heure pour prendre sa douche ou bronzer sur la plage en toute tranquillité. Avant d’aller s’amuser sous l’eau, il faut passer par la première case recharge à l’aide d’un socle sur lequel il suffit de déposer la montre et ses connecteurs. Pour récupérer une batterie au zénith de sa forme, il faut compter environ 2 heures.

Lorsque l’appareil est lancé et allumé – l’accéléromètre se charge de le faire dès mouvement du bras, on profite enfin du sytème d’exploitation Android Wear et les bons points soulignés dans la première partie sont bien présents. Intuitif et efficace, l’ensemble est un compagnon idéal pour le smartphone et permet d’éviter ses nombreuses sorties de la poche – quand on pense qu’on le consulte en moyenne plus de 100 fois par jour… ! Si on apprécie clairement le fait de ne pas récupérer le téléphone lorsque cela n’est pas nécessaire (un message dont le contenu se résume à « lol/ok/oui/ » par exemple), la montre n’en reste pas moins aujourd’hui un joli gadget. Certains y dénicheront sans doute un intérêt particulier, notamment dans un milieu professionnel, mais nombreux y trouveront beaucoup de limites. L’OS est naissant, l’appareil l’est aussi, le temps nous réservera sûrement de belles surprises pour les objets connectés mais c’est encore un peu tôt pour l’instant, l’autonomie d’une journée et demi grand maximum n’en est qu’un exemple.

GWatch2

Gwatch7

Gwatch8

Gwatch9

La LG G Watch sera disponible dès lundi 7 juillet sur la boutique BouyguesTelecom pour un prix de 199€, ou à 99€ avec offre de remboursement pour l’achat d’un G3.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |