Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science La terre aurait été peuplée d’organismes pluricellulaires il y a 2 milliards d’années

La terre aurait été peuplée d’organismes pluricellulaires il y a 2 milliards d’années

C’est sans doute l’une des découvertes scientifiques majeures de ce début de siècle, une découverte qui au passage va sans doute obliger à revoir  de nombreux manuels scolaires. Selon la doxa scientifique encore dominante il y a quelques mois, les premiers organismes pluricellulaires seraient apparus sur notre bonne vieille planète il y a environ 600 millions d’années. Avant cette période, aux alentours d’un ou de deux milliards d’années en arrière, seuls des organismes unicellulaires peuplaient nos océans, des organismes semblables à des algues ou à des bactéries.

Mais voilà, en 2008, des chercheurs découvrent au Gabon 250 fossiles d’organismes pluricellulaires . Depuis cette date, des fouilles ont été menées sous la direction du professeur Abderrazak El Albani, géologue à l’Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers (CNRS/Université de Poitiers), qui ont permis de ramener à la surface 400 fossiles dont l’analyse vient juste d’être publiée dans la revue Plos One. Et les résultats sont saisissants puisqu’ils concluent de façon formelle à une datation de ces fossiles vers – 2 milliards d’années avant l’iPhone, un nouveau calendrier de la vie sur terre qui bouleverse tout un pan de certitudes scientifiques que l’on croyait à jamais établies.

_gabon_3_Abderrazak_El_Albani__cnrs

L’un des macrofossiles découvert au Gabon. Image : CNRS

Plus étonnant encore est la grande diversité de ces formes de vies primitives mais déjà complexes : de structures allongées ou coniques (type méduse), mesurant de quelques mm à près de 20 cm, de texture gélatineuse, plissée ou uniforme, c’est tout un micro-monde sous-marin extrêmement varié qui a été mis à jour. Cet univers foisonnant aurait entièrement disparu à cause principalement d’une grande variation à la baisse de la teneur en oxygène de l’eau, vers – 2,3 milliards d’années.

Ces nouvelles données offrent aussi un éclairage particulièrement troublant concernant les probabilités d’apparition de la vie sur d’autres planètes. En effet, les tenants d’une position sceptique sur la question s’appuient très souvent sur la durée extrêmement longue précédant l’apparition des premiers organismes complexes, pluricellulaires donc, une durée qui pourrait signifier qu’il a bien fallu un improbable coup de dés et des conditions plus qu’optimales pour que ces organismes apparaissent. Mais la découverte faite au Gabon remet largement en cause cette théorie ; si les organismes pluricellulaires apparaissent finalement à la moitié de la vie estimée de notre planète, et dans une aussi grande richesse de morphotypes, il devient aussi possible de déduire que cette complexité cellulaire suit d’assez près l’apparition des tous premiers organismes unicellulaires, ce qui met largement à mal la théorie du coup de dé improbable.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. « 2 milliards d’années avant l’iPhone » et pas « – 2 milliards d’années avant l’iPhone » sinon ça s’annule.
    C’est comme les « -50% de moins » qu’on peut voir pendant les soldes, ça a le don de m’énerver cette erreur.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |