Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes Chicago : des réverbères capables de faire toute la lumière sur le niveau de la pollution…ou le nombre de piétons

Chicago : des réverbères capables de faire toute la lumière sur le niveau de la pollution…ou le nombre de piétons

Certaines artères de la ville de Chicago vont bientôt être dotées du must absolu de la technologie : des réverbères en métal forgé réalisés dans une style très « 19ème siècle« . Qu’on ne se méprenne pas, les administrés de la ville ne sont pas soudainement devenus allergiques à la modernité, au contraire même, car ces réverbères sont très loin de n’être que de simples cousins de leurs homologues des siècles passés.  Logés dans leurs corps de métal, un grand nombre de capteurs : mesure de la qualité de l’air, capteur d’intensité lumineuse (pour le réglage de l’éclairage), niveau sonore, contrôle de la température, de la vitesse du vent ou du niveau des précipitations; chacun de ces lampadaires contient l’équivalent d’une petite station météo intégrée.

Mais les réverbères de Chicago vont bien plus loin que la seule prise en compte du niveau des intempéries; ils sont aussi capables de littéralement compter le nombre de passants en scannant le trafic téléphonique à proximité, une fonction qui risque fort de ne pas satisfaire tous ceux qui se méfient d’une surveillance intégrale des réseaux depuis l’affaire Snowden. Bien entendu, les administrés de la ville se sont défendus de toute récupération d’informations telle que l’adresse des combinés (UID), et ont réaffirmé que le seul objectif poursuivi était le comptage anonyme du nombre de mobiles. Pour le Directeur du Centre Urbain pour la Computation et les Données, le dispositif permettra de faire de Chicago une ville plus sûre, moins polluée, et où « les innovations se déroulent« .

Big-date-réverbère-chicago

Comme souvent pour ce type de projets, ce sont des acteurs locaux qui se sont retrouvés impliqués, ici l’Université de Chicago, en collaboration avec le Laboratoire National Argonne. Chicago n’est pas la première ni la dernière ville à s’investir dans le big-datas, c’est à dire la collecte massive de données visant à aider la prise de décision dans des secteurs clefs comme la gestion de l’environnement, mais elle fait parti des rares ayant prévu une collecte de données quasi constante et à une échelle aussi large.

En France, la ville Montpellier a aussi décidé de se placer sous les capteurs et les systèmes informatiques d’IBM, partenaire du projet Smarter Cities, mais il n’est question alors que d’une meilleure gestion de l’eau ou bien encore de l’optimisation du parc de vélos à louer; rien en somme qui puisse faire lever le sourcil du citoyen le plus attentif.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Un commentaire pour cet article :

  1. seymourx

    Alpha de ctOS?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |