Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Bill Gates est favorable à une revente de la branche Xbox

Bill Gates est favorable à une revente de la branche Xbox

Interrogé lors d’un évènement « business » organisé par la Fox, Bill Gates, ancien Pdg de Microsoft, s’est fait l’écho d’un certain désamour des investisseurs pour l’action Microsoft, qui serait plombée selon eux par les contre-performances financières des branches Xbox et du moteur de recherche Bing. Alors qu’on aurait pu s’attendre à une défense des produits et services de l’entreprise qu’il a contribué à créer, sur le mode classique du « il faut donner du temps au temps« , l’homme le plus riche de la planète s’est montré étonnamment cassant, estimant qu’il réfléchissait à la possibilité pour Microsoft de se séparer de sa branche Xbox et de son moteur de recherche Bing, au vu de leurs stricts résultats en terme de revenus.

Si Bill Gates indique même qu’il supporterait « absolument » toute décision de l’actuel Pdg Satya Nadella allant dans le sens d’une revente de ces deux entités, ce n’est pas sans émettre un sérieux bémol : « Nous parlons de PC pour le jeu, de Windows pour le jeu et de la console Xbox pour le jeu, et nous avons fait en sorte que ces choses fonctionnent ensemble. »  Une revente ne serait pas « aussi évidente que ce que vous pouvez penser » précise t-il. `Concernant Bing, Gates se montre encore plus prudent  : « c’est une technologie fondamentale » va t-il jusqu’à concéder.

Bill Gates serait-il devenu nostalgique de la grande époque où Windows et Office menaient le bal ?

Bill Gates serait-il devenu nostalgique de la grande époque où Windows et Office menaient le bal ?

 

L’ex-CEO a beau mettre de grosses guillemets, l’impression qui ressort est bien celle d’un alignement avec le Microsoft historique, qui n’avait que Windows et Office à gérer, avec des partenaires professionnels tout entier acquis à sa cause. Le pragmatisme, et seulement le pragmatisme, semble pousser Gates à reconnaître qu’une revente de la Xbox ou du moteur de recherche Bing serait compliquée à gérer. Mais sur le fond, un peu à l’image d’un Stephen Elop qui voulait revenir sur les fondamentaux de Microsoft et lui aussi se débarrasser des branches déficitaires, Bill Gates est peut-être avant tout atteint par une forme de nostalgie qui le rend moins désireux de soutenir des technologies qui ne sont pas celles qui ont fait la grandeur de Microsoft  lorsqu’il était alors à sa tête.  S’il n’est guère certain que la parole de Bill Gates trouve encore beaucoup d’écho en interne, l’emploi du pronom personnel « nous » au moment de l’évocation d’une possible revente laisse indiquer, ce qui est un peu plus inquiétant, que l’idée a été au moins discutée dans le saint des saints. De la discussion aux actes, la Xbox a sans doute encore largement le temps de se vendre par millions.

SourceTheVerge


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |