Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science SpaceX gagne une première manche contre l’Etat américain

SpaceX gagne une première manche contre l’Etat américain

Souvenez-vous; il y a quelques-jours à peine, SpaceX, l’entreprise de l’entrepreneur vedette Elon Musk spécialisée dans les lanceurs spatiaux attaquait en justice l’Etat-Américain pour le non respect des règles de la libre concurrence concernant l’attribution des contrats de fusées, ceux-ci étant attribués exclusivement à l’ULA (United Launch Alliance), une joint-venture composée de Lockheed-Martin et de Boeing. Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps une première réponse de la justice puisqu’une injonction immédiate vient de toucher les fusées Atlas V, d’origine et de technologies russe.

Lancement d'une fusée Atlas V. Une image qu'on pourrait ne plus voir ces prochains mois.

Lancement d’une fusée Atlas V. Une image qu’on pourrait ne plus voir ces prochains mois.

C’est d’ailleurs cette origine, plus que le non-respect des règles de la concurrence, qui a poussé une cour fédérale à demander l’arrêt complet de l’utilisation de ces lanceurs. En effet, il semblerait que l’Etat américain se soit piégé lui-même en promulguant le décret d’application immédiate 13661, qui concerne les sanctions américaines à l’encontre de la Russie suite aux évolutions de la situation en Ukraine. Selon ce décret, plus aucun service gouvernemental américain ne peut faire affaire avec la Russie, ce qui serait encore bien le cas en continuant d’utiliser les lanceurs Atlas V qui sont fabriqués par l’entreprise russe Energomash. C’est le cabinet d’avocat de SpaceX qui a mis le doigt sur cette anomalie, permettant ainsi d’obtenir une première victoire rapide mais qui ne change pas grand chose sur le fond du dossier. Elon Musk, comme à son habitude un peu bravache, s’est bruyamment félicité de cette décision de justice : « Ce n’est pas le bon moment pour envoyer des centaines de millions de dollars au Kremlin » a lâché l’intéressé, renouant une terminologie digne des films hollywoodiens.

Il ne reste plus qu’à attendre la réponse du gouvernement américain, qui fera peut-être appel de la décision au vu des difficultés qui risquent d’en découler.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |