Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Matériel et Accessoires Samsung ouvre un musée de l’innovation, sans iPhone et sans Sony

Samsung ouvre un musée de l’innovation, sans iPhone et sans Sony

L’idée en soi est vraiment bonne. Un musée technologique est souvent l’occasion de repasser en quelques coups d’oeils de gros pans de l’évolution des innovations dans le secteur high-tech; c’est peu dire que de constater qu’en 50 ans à peine, du Walkman à l’iPod, des ordinateurs à Tubes qui occupaient une salle entière au premier Apple 1, des TV Sony à tube Trinitron aux écrans OLED, les bonds ont été à chaque fois spectaculaires, quand durant les siècles précédents il fallait se contenter de deux ou trois avancées technologiques majeures.

Non, ne cherchez, pas l'iPhone de 2007 ne s'y trouve pas

Non, ne cherchez, pas l’iPhone de 2007 ne s’y trouve pas

Mais voila, le musée de l’innovation qui s’est ouvert en Corée du Sud a été conçu par Samsung, et comme on pouvait le craindre, sur les marchés technologiques où Samsung domine aujourd’hui (téléviseur, mobile), les oublis sont fréquents et font tout de même assez tâche : pas d’iPhone comme précurseur des smartphones à interfaces multi-touch, pas de téléviseur à Tube Trinitron de Sony (et pas de Sony tout court en fait); les absents sont importants, trop pour que le projet de ce musée, intéressant sur le papier, ne soit pas vu principalement comme une énorme campagne de publicité détournée sensée démontrer que Samsung domine l’innovation des technologies contemporaines.

Le musée contient tout de même de vraies raretés, comme ce tout premier téléviseur datant de 1930

Le musée contient tout de même de vraies raretés, comme ce tout premier téléviseur datant de 1930

Certes, un Apple II est bien présent pour illustrer le premier ordinateur personnel (ce qui est d’ailleurs une erreur), mais Samsung n’est pas un acteur fort du marché de la micro-informatique. Autre exemple de ces « oublis » souvent grossiers, le fabricant présente un énorme bracelet de sa marque de 1999, sensé illustrer le caractère de pionnier du sud-coréen dans le secteur des smartwatch, sauf que bien sûr d’autres marques, dont Sony, s’étaient lancées sur ce marché bien avant cette date. Peut-être est-ce juste le fait qu’un musée financé et réalisé par l’un des acteurs dominant du secteur high-tech n’est pas le meilleur moyen de garantir une certaine objectivité et et un vrai respect des évènements ayant présidé à l’avènement de produits « disruptifs ».

Pour Samsung, ce musée s’inscrit aussi sans doute dans une stratégie plus globale visant à rétablir le fabricant dans un rôle public de grand innovateur, après de nombreuses attaques de concurrents (Apple, LG, Dyson, etc…) qui pointaient du doigt la tendance au « suivisme » un peu trop poussé (certains parleront plutôt de copie) du géant asiatique.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |