Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Le fisc réclame 36,3 millions d’euros à Numericable

Le fisc réclame 36,3 millions d’euros à Numericable

Numericable est en pleines négociations avec Vivendi pour racheter SFR. Mais voilà que le fisc vient déranger le câblo-opérateur. L’Express révèle que l’administration fiscale française lui réclame 36,3 millions d’euros. Cette somme recouvre un montant de TVA impayé entre 2006 et 2010, et des charges de prestations de services contestées. Elle a été demandée depuis le 17 février dernier.

Numericable
Cet appel se sentait venir puisque le gouvernement français a déjà tiré la sonnette d’alarme. Arnaud Montebourg, entre autres, s’était plaint que Patrick Drahi, le patron d’Altice qui gère Numericable, ne résidait pas en France, mais en Suisse. Un contrôle fiscal avait été pressenti.

De son côté, le câblo-opérateur se défend comme il peut. Jérôme Yomtov, directeur général délégué de Numericable, parle d’une histoire qui ne date pas d’hier. « C’est une vieille histoire ! », indique-t-il à ZDNet. « Et tout le monde est au courant. Ce redressement est même notifié dans le prospectus d’introduction en bourse de Numericable, on ne cache rien. Nous avons reçu la notification du fisc bien avant les discussions avec Vivendi ». Il ajoute les 36,3 millions d’euros demandés sont liés aux taux différents appliqués pour la TV et le haut débit. « Nous l’avons bien payé mais nous contestons les taux et le montant du redressement exigé ». Jérôme Yomtov signe et persiste que Numericable n’a rien à se reprocher et que l’entreprise paie ses impôts en France.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |