Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet TF1, Canal+ et M6 craignent l’arrivée des services vidéo américains à succès

TF1, Canal+ et M6 craignent l’arrivée des services vidéo américains à succès

Les patrons de trois grandes chaines françaises ont tiré la sonnette d’alarme suite à l’arrivée plus en plus importante des géants américains sur le sol français. Nonce Paolini (TF1), Bertrand Méheut (Canal+) et Nicolas de Tavernost (M6) ont, à eux trois, rédigé une lettre destinée à Aurelie Filippetti dans laquelle ils demandent à la ministre de la Culture de faire le nécessaire pour revoir le système de l’audiovisuel français.

Netflix
L’Express a pu avoir une copie intégrale de cette lettre. « Ce n’est pas une crise économique que traversent TF1, Canal+ et M6, mais une mutation industrielle accélérée (…) menaçant à terme leur pérennité », avertissent Nonce Paolini, Bertrand Méheut et Nicolas de Tavernost. Ils s’inquiètent des « bouleversements provoqués par l’arrivée, dans le secteur de la télévision, de nouveaux acteurs » issus d’Internet et des nouvelles technologies « tels que Google, Apple, Netflix, Amazon et Facebook ». Tous sont américains et ont l’avantage d’avoir une présence mondiale pour la plupart. Ils se veulent puissants au vu de leur nombre d’utilisateurs et de leurs ressources.

Les trois patrons des chaines françaises notent d’ailleurs cet aspect en évoquant la puissance de ces groupes au « modèle économique mondial » qui s’appuient « sur des cadres législatifs et réglementaires plus souples » que ceux en vigueur en France, « tout en pratiquant une optimisation fiscale exorbitante ».

Paolini, Méheut et de Tavernost juge le cas français de l’audiovisuel commence sérieusement à s’aggraver suite à une politique visant à « multiplier (…) le nombre d’opérateurs dans un marché devenu stagnant » tout en maintenant « une réglementation datée des années 80, d’une lourdeur et d’une complexité inégalée en Europe ».

L’inquiétude se doit d’être là, notamment au niveau de Netflix qui devrait débarquer cette année en France. Ce service propose tout un catalogue de films et de séries pour un prix dérisoire (moins de 10 dollars/mois). Apple aussi avec son iTunes Store et son Apple TV qui se branche à une télévision permet de regarder des films et des séries pour une poignée d’euros.

À ce jour, les trois patrons demandent à la ministre de la Culture à la refonte de « l’organisation des relations entre producteurs (…) et diffuseurs » qui contribuent selon eux à affaiblir le secteur. Pour l’instant, Aurélie Filippetti ne souhaite pas réagir à cette affaire.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |