Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Anonymous et WikiLeaks : Après l’amour, la rupture?

Anonymous et WikiLeaks : Après l’amour, la rupture?

L’attachement des Anonymous pour le concept de Wikileaks n’est plus à démontrer depuis longtemps, notamment avec le hack des sites des banques en 2010 lorsque ces dernières avaient coupés les vivres au site Wikileaks. Mais depuis le 11 octobre, un changement soudain du site rebel à suscité un soulèvement de foule du coté des Anonymous. En effet, depuis jeudi dernier, une zone payante a fait son apparition sur le site, avec une bannière incitant au don. Les pirates ont rapidement répondus via un communiqué sur PasteBin :

Nous sommes de plus en plus inquiets de la direction que prend Wikileaks. Dans les derniers mois, l’attention s’est de moins en moins portée sur les documents confidentiels et sur le combat pour la liberté d’information, et de plus en plus concentrée sur Julian Assange (…). Concernant l’aspect financier, nous comprenons que Wikileaks vive des dons. Cela est correct de demander de façon non ostentatoire. Mais ce n’est clairement pas le cas ici (…). La conclusion pour nous est que nous ne pouvons plus soutenir ce que Wikileaks est devenu, c’est à dire le « Julian Assange show ». Mais vous voulons être clair sur un point, nous soutenons toujours l’idée de départ de Wikileaks : la liberté d’information et la transparence au niveau gouvernemental. Malheureusement, nous avons réalisé que Wikileaks ne défendait plus cette idée aujourd’hui.

Pour les Anonymous, la situation se résume simplement, Wikileaks perd son âme rebel pour devenir une entreprise lucrative au profit de Julian Assange (son fondateur)  …

Et vous, cautionnez-vous ce revirement de situation?



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |