Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Matériel et Accessoires Un hacker capable de prendre le contrôle des AR Drone 2.0

Un hacker capable de prendre le contrôle des AR Drone 2.0

Un chercheur en sécurité américain a publié un mode d’emploi pour transformer un AR Drone de la marque Parrot en hacker capable de prendre le contrôle de n’importe quel autre drone du fabricant en détournant sa connexion Wi-Fi. Samy Kamkar, l’auteur de cet « exploit », est parvenu à mettre au point un AR Drone modifié, capable de pirater d’autres drones en quelques secondes en y installant un Raspberry Pi  qu’il a programmé pour les « détecter ».

Parrot-AR.Drone-2.0
Grâce au programme SkyJack, il repère l’aéronef (grâce à son adresse MAC) en scannant les environs et force la déconnexion avec son hôte. Ensuite, le virus Aircrack-ng se fait passer pour le propriétaire, coupe la connexion Wi-Fi entre le drone et le terminal et transforme l’appareil en véritable zombie. « Ce drone n’avait virtuellement aucune sécurité, il était mûr pour une attaque », confie Samy Kamkar à Futura-Science.

Une fois cette connexion établie, l’application emploie node.js et la bibliothèque node-ar-drone, grâce auxquels elle pilote le drone capturé en se servant de commandes JavaScript. Quelques lignes de code suffisent pour manœuvrer l’appareil, ou encore activer sa caméra vidéo pour enregistrer et même visionner en direct les images qu’elle capture. « À partir du moment où l’on se trouve à portée, on peut détourner entre 10 et 20 drones par minute. » explique le hacker.

Sky-Jack

Interface de contrôle d’un drone Parrot qui vient d’être détourné par l’application SkyJack

Samy Kamkar a publié ces informations afin de pousser Parrot à renforcer la sécurité de ses produits.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |