Tendances :iOS 13iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 Q
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Le petit robot Cozmo est en deuil : Anki ferme ses portes !

Le petit robot Cozmo est en deuil : Anki ferme ses portes !

C’est la fin (rapide) d’une histoire qui avait pourtant commencé comme un rêve de startup; après ses débuts tonitruants lors de la WWDC d’Apple 2013 (pour présenter des petites voitures-jouets pilotées à l’IA), Anki avait lancé le robot Cozmo, sorte de croisement ultra mignon entre les robots Disney Wall-E et Eve; le succès avait été immédiat, avec plus d’un million de robots écoulés.

Au plan financier, les résultats étaient là : Anki a réalisé un chiffre d’affaires de près de 100 millions de dollars en 2017, de plus de 100 millions de dollars en 2018. Le robot Vector, sorti un an après le Cozmo sur les marchés américains et canadiens, s’était rapidement placé en tête des ventes sur Amazon (dans la catégorie jouets électronique); pourtant, malgré cette réussite indéniable, Anki vient de licencier ses 200 employés et annonce la fin de l’entreprise. Comment en est-on arrivé là ?

Boris Sofman, le CEO d’Anki, a expliqué à un journaliste de Recode que sa société n’était pas parvenue à obtenir les financements nécessaires lors sa dernière levée de fond. Pour une raison encore inconnue, les financiers se seraient retirés du jeu à la toute dernière minute; sans argent frais, Anki ne peut donc plus financer de nouveaux projets, les sommes récoltées jusqu’ici permettant de garantir essentiellement le paiement des employés, la location des bureaux ainsi que certains frais de fonctionnement (serveurs, etc.). Anki a toujours été clair sur ses objectifs à long terme : proposer des robots personnels domestiques sophistiqués, Cozmo et Vector devant assurer une montée en charge vers des projets nettement plus ambitieux; trop ambitieux pour les financiers ?

Du côté des utilisateurs des robots Vector et Cozmo, tout n’est peut-être pas encore perdu… mais il faudra sans doute savoir programmer (en Python). Les SDK des deux robots permettent en effet de programmer les comportements de son robot, en dehors des serveurs d’Anki (un peu comme ce qui s’était passé avec le Nabaztag). Il n’en reste pas moins qu’en cas de panne hardware , les options seront vite limitées.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. Quelle triste nouvelle…

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |