Tendances :iOS 13iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Google continuerait de « bloquer » les moteurs de recherche concurrents sur Android

Google continuerait de « bloquer » les moteurs de recherche concurrents sur Android

Qwant est un moteur de recherche français et ultra-sécurisé. Certes, la part de marché de Qwant n’est que de 6% en France et reste quasi nulle partout ailleurs dans le monde (excepté 2% en Allemagne), mais la croissance de Qwant est tout de même exponentielle :  le moteur atteindra les 18 milliards de recherches à la fin de l’année (soit près de trois fois le score de 2017). Eric Leandri, le fondateur de Qwant, ne se résout pas à n’être qu’un petit Poucet parti perdant dans la course au moteur de recherche. Le jeune CEO parisien estime en effet que Google ne respecte pas vraiment les directives de la Commission européenne et continuerait de « bloquer » les moteurs concurrents à Google Search sur Android.

Google a pourtant subit une sévère remontrance l’an dernier: la Commission européenne a estimé que l’attitude du géant relevait des pratiques anti-trust, et a infligé en conséquence une amende record de 5 milliards de dollars. L’américain a fait logiquement appel de cette décision, mais ce que l’on imaginait sans doute pas, c’est que les pratiques anti-concurrentielles de Google ne seraient pas abandonnées, y compris en Europe.

Qwant affirme en effet que Google est parvenu à contourner la contrainte juridique qui lui interdit de « forcer la main » d’un fabricant-partenaire : puisqu’il n’est désormais plus permis de « bloquer » les installations d’apps concurrentes, Google a choisi une voie alternative consistant à faire payer le retrait du moteur de recherche. Ainsi, et si l’on en croit les déclarations de Leandri, Google obligerait les fabricants à s’acquitter d’une certaine somme lorsque ces derniers souhaitent commercialiser un mobile Android sans Google Search. Le montant serait de 40 dollars par smartphone, ce qui rendrait de facto impossible l’installation d’un autre moteur par défaut. En effet, comme l’explique Leandri, l’installation par défaut de Qwant sur 10 millions de mobiles coûterait à la startup environ 400 millions de dollars (les fabricants faisant porter la charge de ce montant sur la société qui souhaite mettre en avant son service).

« Je ne veux pas démanteler Google » affirme le CEO de Qwant, « je ne veux pas que Google paye 10 milliards d’euros d’amende. La seule chose que je veux c’est d’avoir le droit à une concurrence équitable« .  Informée des agissements de Google, la Commission européenne aurait déjà démarré son enquête. Affaire à suivre donc…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

Un commentaire pour cet article :

  1. Ah ah ah in your face Google ! Ça m’encourage d’autant plus à utiliser Qwant

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |