Tendances :iOS 13iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S10Android 10.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Facebook a autorisé Netflix et Spotify à lire vos messages privés, sans votre accord

Facebook a autorisé Netflix et Spotify à lire vos messages privés, sans votre accord

Une nouvelle preuve, s’il en fallait une, que Facebook préfère partager les données de ses utilisateurs plutôt que les protéger. Le New York Times rapporte que le réseau social a permis à des groupes comme Netflix et Spotify de lire et modifier les messages privés de ses utilisateurs, sans que ces derniers n’aient donné le moindre accord.

Le New York Times, se basant sur un contrat de Facebook faisant des centaines de pages, ajoute que 150 entreprises partenaires ont eu des accès privilégiés. Apple a pu accéder aux contacts Facebook des utilisateurs et à leurs calendriers, même si ces derniers ont désactivé le partage de données. Apple a indiqué ne pas être au courant et assure que les données restent sur les appareils des utilisateurs. De son côté, Amazon a pu avoir les noms et informations d’utilisateurs de Facebook. On monte d’un cran avec Bing, le moteur de recherche de Microsoft, qui a pu avoir les noms et d’autres informations sur les profils des amis d’un utilisateur en particulier. Microsoft assure avoir effacé les données en question.

Un autre problème évoqué concerne Yahoo et le moteur de recherche russe Yandex. Eux aussi ont eu accès à des données d’utilisateurs de Facebook et ont conservé les informations, alors qu’elles devraient être supprimées depuis des années au vu des accords passés. Il est fort probable que ce scénario soit similaire chez d’autres groupes partenaires.

Que dit Facebook ? Le réseau social reconnaît avoir des accords, mais tente de rassurer tout le monde. « Ces partenaires ne peuvent offrir que des fonctionnalités spécifiques à Facebook et ne peuvent pas utiliser les informations à des fins indépendantes (…) Comme nous l’avons dit, nous sommes en train de réduire les partenariats d’intégration qui ont été établis pour aider les gens à accéder à Facebook ».

Mis à jour Netflix a répondu à l’article du New York Times et estime que les informations du journal sont incomplètes. Netflix affirme en effet que son système de recommandation vers les amis Facebook ou Messenger n’était plus actif dès l’année 2015 et qu’en outre, les messages privés des utilisateurs n’ont pas été consultés. Netflix précise même ne jamais avoir demandé à accéder à ce type d’information.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !
Restez connectés avec nous :-)

4 commentaires pour cet article :

  1. Quand c’est gratuit tu est le produit

  2. Bravo Apple de mieux en mieux !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |