Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes 5G et espionnage : la France n’est pas intéressée pour mettre Huawei de côté

5G et espionnage : la France n’est pas intéressée pour mettre Huawei de côté

Cette semaine, les États-Unis ont invité ses alliés à ne pas utiliser les infrastructures de Huawei, notamment pour le réseau 5G. Le pays d’Amérique du Nord craint que Huawei, un groupe chinois, collecte des informations sensibles pour ensuite les transmettre au gouvernement chinois. Les États-Unis envisagent également de fournir une aide financière aux pays qui choisiraient de développer leurs réseaux sans avoir recours aux groupes chinois.

Que dit la France ? Le pays n’est pas intéressé pour abandonner Huawei dans l’immédiat. « Il n’y a pas assez de raisons suffisantes pour justifier une interdiction totale », indique un conseiller ministériel au ministère de l’Économie auprès des Échos. « Si Huawei installe une antenne-relais à Nantes, ce n’est pas pareil qu’une antenne en face de l’Élysée… Nous avons une analyse fine de la situation », ajoute le conseiller.

Zhang Minggang, le numéro 2 de la branche française de Huawei, se défend des accusations d’espionnage qui sont faites par les États-Unis au sujet du groupe. « Nous sommes extrêmement vigilants et depuis très longtemps, bien avant la 5G. Il y a des garde-fous partout sur nos équipements. Une fois qu’ils sont installés chez le client, nous n’y avons plus accès, sauf quand l’opérateur nous demande d’en faire la maintenance », a-t-il partagé.

Quelques inquiétudes ont déjà eu lieu avec la 4G. En Île-de-France par exemple, aucun opérateur n’utilise des équipements de Huawei. En revanche, ils se reposent sur lui pour le reste du pays. Pour les équipements de cœur de réseau, la partie la plus sensible, les opérateurs ont choisi Nokia, Ericsson et Cisco



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

4 commentaires pour cet article :

  1. Évidement cisco est tellement plus sûr, un mouchard placé par la NSA (2014) n’est pas vraiment un mouchard car les Usa ne nous veulent que du bien !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |