Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Jeux vidéo Red Dead Redemption II : le phénomène de l’année en chiffres

Red Dead Redemption II : le phénomène de l’année en chiffres

Comme prévu, Red Dead Redemption II est bien le phénomène vidéo-ludique de l’année 2018. Le jeu-monde de Rockstar cumule les superlatifs, les critiques élogieuses et atteint déjà un score moyen impressionnant de 98/100 sur l’agrégateur Metacritic. On note d’ailleurs quelques disparités selon la plateforme : ainsi, la version Xbox One récolte un quasi parfait 99/100 de moyenne tandis que la version PS4/PS4 Pro doit se « contenter » de 97/100. Un autre chiffre, beaucoup moins commenté celui-là, marque une profonde disparité entre les avis des joueurs et ceux de la presse et des médias spécialisés. Le jeu récolte la note moyenne de 75/100 chez les internautes, ce qui s’explique en partie par la rage de certains joueurs PC qui collent des 0/100 en cascade MAIS AUSSI par le jugement beaucoup plus nuancé de nombre de joueurs qui font état des réels soucis de gameplay du jeu.

Les chiffres de RDR II, ce sont aussi des ventes explosives, notamment au Royaume-Uni où le jeu atteint déjà les 550 000 exemplaires écoulés (sans compter les téléchargements Xbox Live ou sur le PSN)), ce qui le place en seconde position derrière Fifa 19. On reste malgré tout largement en deça du démarrage de GTA V (2 millions de copies au lancement au RU). Nul doute que la même tendance se dessinera dans de nombreux pays. Red Dead Redemption II s’écoulera donc sans coup férir à plusieurs millions d’exemplaires, peut-être même à plusieurs dizaines de millions au final.

Enfin, RDR II c’est aussi une palanquée de chiffres stupéfiants concernant les moyens colossaux mis en œuvre pour la réalisation de plus abouti des Open Worlds. Ainsi, on apprend que 1200 figurants ont servi au « mocap » des mouvements des PNJs, ce qui évite la sensation de rencontrer en permanence des « clones ». Autre info incroyable : 500 000 lignes de dialogues ont été nécessaires pour là encore donner l’illusion d’un univers crédible où Arthur Morgan peut « taper la discut » avec qui bon lui semble. Bref, Red Dead Redemption II fait parler la poudre… et valser les chiffres.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

3 commentaires pour cet article :

  1. Je trouve justement Trop de dialogue, il lis h24… bof

  2. Effectivement, pour un tel jeu il est vraiment pénible de devoir passer son temps à lire plutôt que de profiter du reste, des paysages, etc..
    Franchement on parle pas d’un petit studio indépendant en plus. Perso ça me casse complètement l’immersion et c’est une vraie déception au vu du travail fait sur les dialogues.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |