Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Mobiles et Tablettes Fragmentation Android : mais où est donc Android Pie ?

Fragmentation Android : mais où est donc Android Pie ?

Mais que se passe-t-il avec Android Pie ? Google a sorti la version finale au mois d’août et la dernière mise à jour « majeure » en date d’Android n’apparaît toujours pas dans les données de Google.

Google a mis à jour sa charte concernant la fragmentation et Android Pie est toujours absent, signifiant que sa part de marché est inférieure à 0,1%. C’est assez alarmant deux mois après sa disponibilité. Il faut dire que les smartphones qui ont déjà le droit à Android Pie ne sont pas nombreux à ce jour. D’importants fabricants, comme Samsung, ne la proposent toujours pas à leurs utilisateurs.

Si tout se passe comme prévu, Samsung va bientôt proposer Android Pie en version bêta sur le Galaxy S9, avec une disponibilité en version finale au début de 2019. Il se trouve que plusieurs versions bêtas ont déjà fuité sur Internet.

Malgré l’absence d’Android Pie, il y a de l’évolution au niveau des anciennes versions. Android Oreo a une part 21,5% (+2,3% par rapport aux précédentes données publiées le mois dernier), Android Nougat est à 28,2% (-1,1%), Android Marshmallow à 21,3% (-0,3%), Android Lollipop à 17,9% (-0,4%), Android KitKat à 7,6% (-0,2%), Android Jelly Bean à 3% (-0,2%), Android Ice Cream Sandwich à 0,3% (inchangé) et Android Gingerbread à 0,2% (-0,1%).



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. Quel merdier ce système

  2. @Sebmoute : J’ai beau ne pas aimer plus que ça Android, et préférer iOS, on ne peut pas dire que ce système est un « merdier ».

    Deux problèmes persistent depuis le début dans cet écosystème.
    1/ Les fabricants de puces ne font pas d’effort pour le développement de pilotes compatibles avec les dernières versions d’OS. Cela coûte cher en développement et certifications, et cela permet de mieux pousser le renouvellement de téléphones devenus obsolètes car non upgradables.

    2/ Les marges étant faibles pour la plupart des fabricants de téléphones sous Android, il est compliqué d’investir dans l’intégration et support sur des téléphones à bas coûts.

    Mais ceci n’est pas une fatalité, puisque Google essaie d’y remédier en obligeant les partenaires à mettre à jour leur systèmes durant deux ans. Mais hélas sans forcément être ferme sur les délais d’installation des mises à jour de l’OS. Je crois seulement pour les mises à jour de sécurité (à vérifier).

    Après, quels seront les impacts de l’amende Européenne de 4,3Md d’€ sur le sujet (surcoûts pour les fabricants) ? Bonne question !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |