Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Internet L’Europe demande un audit complet de Facebook suite au piratage de 5 millions de comptes européens

L’Europe demande un audit complet de Facebook suite au piratage de 5 millions de comptes européens

Décidément, 2018 restera une année noire pour Facebook; entre le scandale Cambridge Analytica, les 5 millions de comptes européens piratés (et des dizaines de millions de comptes qui ont subi le même sort dans le reste du monde) et les accusation de fraude sur les statistiques de « vues » des vidéos sur sa plateforme, c’est peu dire que le géant du réseau social aura beaucoup de mal à se présenter à l’avenir comme le défenseur de la vie privée.

Mark Zuckerberg n’est pas encore sorti de la tempête médiatique que la justice et le politique continuent de lui coller aux basques. Et une nouvelle fois, c’est l’Europe qui se montre la plus virulente ; le Parlement Européen vient en effet de formuler la demande express d’un audit complet de Facebook; cet audit aurait pour mission de statuer sur les efforts de Facebook concernant la sécurité des données de ses utilisateurs. Le Parlement européen soupçonne en fait Facebook d’avoir rompu sa relation de confiance avec les utilisateurs mais aussi, et c’est bien sûr beaucoup plus grave, de ne pas avoir respecté les lois européennes en vigueur. Pour Claude Moraes, le représentant européen des libertés civiles au Parlement, « c’est un problème global, qui a déjà affecté nos élections. Cette résolution, établit la liste de tout ce qui doit être fait, ce qui inclut un audit indépendant de Facebook, une mise à jour de nos règles à la concurrence, et de mesures additionnelles pour protéger nos élections. Des mesures doivent être prises maintenant, pas seulement pour restaurer la confiance dans les plateformes en ligne, mais aussi pour protéger les citoyens et restaurer la confiance dans nos systèmes démocratiques« .

In fine, le Parlement européen propose aussi toute une série de mesures pour limiter les tentatives de fraudes et de manipulations lors des élections via les réseaux sociaux, et ce après que les élections ayant mené à la victoire de Trump et au Brexit sont entachées de lourds soupçons de manipulation de l’opinion. Parmi les mesures évoquées, la mise en place d’un label avertissant que tel contenu est affiché par des bots, un retrait plus rapide des faux comptes, etc. Le rêve (ou le cauchemar) transhumaniste semble s’envoler et fait place à l’intervention massive du politique.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. Quelle hypocrisie : la collecte et la revente de données personnelles est à la base du business model de Facebook. Croire qu’ils vont radicalement protéger la vie privée de leurs utilisateurs c’est être naïf.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |