Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Internet Piratage : Facebook pense que des spammers sont responsables et non un pays à des fins politiques

Piratage : Facebook pense que des spammers sont responsables et non un pays à des fins politiques

Qui se cache derrière le piratage qui a touché 29 millions de comptes sur Facebook ? Selon le réseau social, il s’agit de spammers et non d’un pays qui aurait agi à des fins politiques.

Selon les conclusions préliminaires de l’enquête interne de Facebook (rapportées par le Wall Street Journal), ces escrocs en ligne cherchaient à gagner de l’argent avec des publicités de type « spams » et n’étaient visiblement pas des pirates à la solde d’un pays étranger. L’hypothèse de simples escrocs éloigne le spectre d’une action à but politique, qui aurait pu être orchestrée de l’étranger, comme ce fut le cas pendant l’élection présidentielle américaine de 2016. La Russie est notamment accusée par les États-Unis d’avoir joué un rôle dans l’élection de Donald Trump.

Facebook a dévoilé publiquement le piratage le 28 septembre dernier, évoquant d’abord 50 millions de comptes touchés. Il a revu à la baisse cette donnée la semaine dernière en parlant de 29 millions de comptes. Pour la moitié d’entre eux, les spammers se sont fait plaisir puisqu’ils ont récupéré un nombre important de données : nom, âge, sexe, statut de la situation amoureuse, éducation reçue, date de naissance, lieu d’habitation, emploi, pages et personnes suivies ou encore les dernières recherches.

Pour rappel, une faille était présente dans la fonction « Aperçu de mon profil » pendant plusieurs mois. Facebook ne s’en est rendu compte que ces dernières semaines au vu d’une activité suspecte. Les spammers ont réussi à obtenir les tokens des 29 millions de comptes et donc avoir leur contrôle.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |