Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Jeux vidéo [Preview] The Lord of the Rings Living Card game : un jeu de cartes tactique pour le solo et le co-op

[Preview] The Lord of the Rings Living Card game : un jeu de cartes tactique pour le solo et le co-op

The Lord of the Rings Living Card game a été développé à l’origine à partir d’un jeu de plateau de Fantasy Flight Interactive. Cet « ADN » explique peut-être le rythme parfois lent et le sens de la narration très aiguisé de ce jeu de cartes-tactique particulièrement soigné et – étrangement – plutôt (très) ardu malgré l’absence de vrai mode multi-joueurs en PvP; seul le co-op est prévu et ce dernier n’est pas encore disponible dans la version du jeu actuellement en Early Access. Retrouver un peu de ce qui faisait le charme du récit de Tolkien tout en pourfendant les sbires de Sauron, voilà une proposition à vrai dire assez rafraichissante dans un marché du card-game Pvp où les jolis graphismes et les trois lignes de pitch ne sont bien souvent qu’une simple toile de fond à un gameplay avant tout compétitif.

TLotRLCG débute sur un tutoriel comme on en fait peu : le joueur prend en main les destinées de Bilbo Baggins (le voleur qui « affrontera » le Dragon Smaug), le tout superbement conté en voix-off (mais malheureusement en anglais) et accompagné par une B-O qui ne vaut pas tout à fait celle de la trilogie de Peter Jackson mais qui possède suffisamment de qualités pour nous plonger dans l’ambiance de la Terre du Milieu. Le tuto nous prend par la main et nous explique les premiers rudiments du jeu : la carte de notre héros Bilbo Baggins affiche trois caractéristiques essentielles, soit des points de vie et d’attaque mais aussi des points de « volonté ».

Tous les héros de LOTR sont là : Aragorn, Gandalf, Arwen, Bilbo, etc.

Ces derniers permettent de remplir une jauge de destinée (cette dernière donne droit à des cartes bonus durant les affrontements) ou bien à remplir des « quêtes » symbolisées par des cartes-portails qui apparaissent par la suite sur le plateau de jeu. Du côté des sbires de Sauron c’est une jauge de menace (Threat) qui est remplie au fur et à mesure, jusqu’aux 50 points fatals. A chaque tour de jeu, 3 points de ressources nous sont alloués pour la pose des cartes. On retrouve par la suite des aspects plus traditionnels pour ce type de jeu : certaines cartes compagnons jouent le rôle d' »assist » temporaire, on peut lancer des cartes évènements (qui permettent par exemple augmenter les caractéristiques), des cartes armes ou des enchantements, les personnages peuvent choisir de parer pour le tour suivant, et certains lanceront même un dernier coup d’estoc au moment de mourir !

Ces règles simples se complexifient du simple fait que les possibilités de choix deviennent vite nombreuses (trop parfois) durant une escarmouche, sans compter qu’en face, le studio n’a pas fait dans la dentelle et a mis sur pied une IA redoutable d’efficacité et d’agressivité. Pour le coup, on a vraiment l’impression d’avoir cette saleté de Sauron en face ! Le mode campagne est subdivisé en plusieurs grands chapitres eux même composés en plusieurs quêtes, et avant chaque quête, on retrouve avec toujours autant de plaisir ce texte et cette voix-off narrative qui nous raccrochent à l’univers du Seigneur des Anneaux. Dans les points faibles perçus au travers de cette preview, on notera la difficulté parfois vraiment exagérée (on en regrette presque le PvP), les animations de cartes faiblardes (pour ainsi dire, il n’y a rien) et aussi quelques interrogations sur le modèle économique du jeu au sortir de sa phase Early Access. Pour le reste, cette distribution Asmodée Digital étincelle comme un joyau au cœur de la Moria…

The Lord of the Rings Living Card Game est disponible en accès anticipé sur Steam



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |