Tendances :iOS 12iPhone XApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P

[Test] Samsung A6 : un smartphone d’entrée de gamme aux performances solides

Avec un tarif de lancement d’environ 300 euros, le A6 de Samsung a été lancé comme un smartphone de moyen de gamme, ce qui semblait à priori « raccord » avec certaines des spécifications de l’appareil, et notamment un écran OLED (pas souvent proposé sur des mobiles situés dans cette gamme de prix). Le A6 serait-il donc un incontournable pour tous ceux qui souhaitent disposer d’un mobile Android relativement performant sans devoir casser leur PEL ? Notre réponse dans le test :

Design sans fioritures et bonnes finitions

Malgré l’aspect un peu « cheap » de sa coque, le A6 dévoile un design sympathique qui semble tout de même emprunter à la fois aux flagships Apple et HTC. Bon point en revanche, le port Jack est au rendez-vous. Les boutons d’activation et de volume là encore ressemblent à ceux de l’iPhone, mais ce n’est pas un mal puisque cette disposition est ergonomique et s’avère réellement pratique à l’usage.

Un très bon écran OLED pour un appareil de cette gamme

L’écran est la bonne surprise de ce modèle; de technologie OLED, la dalle Super Amoled 5,6 pouces affiche des couleurs très fidèles et un contraste par définition infini (sur les noirs); le contraste intra-image est un peu moins bon et pâtit d’une définition un peu faiblarde de 720 par 1480 pixels (soit un peu plus de 300 ppp de densité). Comme d’habitude avec Samsung, il faut jouer avec les paramètres d’affichage pour obtenir la meilleure image possible; l’option Basique est chaudement recommandée pour l’occasion et permet d’obtenir une qualité d’affichage finalement très proche de celle de modèles beaucoup plus chers. La dalle manque tout de même un peu de luminosité (à 300 cd/m², la consultation est quasi impossible en plein soleil, ce qui est rare pour une dalle OLED) et ne s’inscrit pas vraiment dans la tendance « bordless », avec ou sans encoches : des bordures haut-bas viennent rappeler qu’on n’a pas affaire ici à un smartphone premium.

Des performances brutes correctes et suffisantes pour 90% des tâches

En terme de performances pures, le A6 est loin du peloton de tête, mais son Exynos 7870 à 8 cœurs épaulé par 3 ou 4 Go de RAM (selon la configuration de stockage 32 ou 64 Go) ainsi qu’une puce graphique Mali-T830 se montrent suffisants pour faire tourner les jeux 3D pas trop exigeants (pas trop exigeants on a dit…) ou avec un peu moins de détails d’affichage; on retrouve finalement un peu les mêmes contraintes qu’avec les PC qui manquent un peu de « boost ». Android (sous l’interface Samsung Experience) tourne bien ceci dit, sans lags flagrants ou soucis notables de performances, ce qui reste tout de même l’essentiel.

Concernant la partie « média », les résultats sont assez contrastés : si le A6 bénéficie à plein de son écran OLED pour le visionnage de vidéos, la qualité sonore est quant à elle vraiment très moyenne, via les HP de l’appareil ou même au casque. C’est tout de même encore au casque que l’on profite d’un « moins mauvais» son.

APN : bon en plein jour, mais après…

Et les photos alors ? L’unique capteur 16 MPx et à ouverture f/1,7 devrait à priori livrer des résultats de très bons niveaux; dans le monde réel, c’est une autre paire de manche, même si globalement les clichés bien exposés et pris en plein jour restent pleinement exploitables. Mais voilà, l’utilisateur – même peu averti – ne prend pas seulement des photos de sujets immobiles et parfaitement éclairés par notre étoile. Dès que cela bouge un peu ou que la luminosité vient à manquer, les clichés deviennent alors très, très passables.

Dommage tout de même pour de telles spécifications. L’ISP de Samsung est-il ici en cause ? A noter que le capteur en façade (pour les selfies ou les chats vidéos) est aussi à la définition de 16 MPx (mais cette fois avec une ouverture moindre de f/1,9). Les clichés de visage pris avec ce capteur sont de qualité honorable, avec des teintes chair bien reproduites.

Autonomie : dans le haut du panier

L’autonomie du A6 est assez bonne, principalement grâce à une batterie de capacité 3000 mAh. On tient très facilement la journée avec ce mobile (en utilisation très régulière « internet/jeux/photos »), voire même un peu plus, ce qui est un vrai bon point dans cette gamme de prix.

Conclusion : un mobile Android qui en donne… pour son argent

Comme nous le disions en introduction, le A6 a été lancé au mois de mai dernier à environ 300 euros; ce n’est plus le cas désormais, et on peut le trouver aujourd’hui facilement à 200 euros (voire moins), ce qui en fait un mobile Android de qualité très correcte pour cette gamme de prix (ce qui n’aurait pas été tout à fait « raccord » à son prix d’origine, avouons le). Certes, l’APN de l’A6 est perfectible, le son frôle le médiocre et le mobile ne fera pas tourner une centrale nucléaire, mais son écran OLED, et son autonomie compensent largement ces spécifications moyennes. Et puis, tout de même, le A6 est équipé en standard d’un port pour double nano-SIM, dispose d’une capacité de stockage très acceptable (32 ou 64 Go) que l’on pourra étendre grâce à une carte micro-SD (+256 Go possible) et se montre plutôt élégant et bien fini même s’il ne vise pas le premier prix de design. Finalement, un bon cru.

.

Le Samsung A6 est disponible sur le site Amazon au tarif de 221 euros. 

8/10

Affichage

7/10

Design

6,5/10

Performances

8/10

Autonomie

7/10

Notre avis

- Ecran OLED de très bonne facture 
- Capteur frontal potable 
- Bonne autonomie 
- Android globalement fluide 
- Aujourd'hui proposé au "bon" prix
Pour
Contre
- APN très moyen
- Son presque médiocre 
- Design un peu trop sage 
- Ecran OLED peu lumineux


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |