Tendances :iOS 12iPhone XApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Actualité Windows, OS X et Linux Google tente de rassurer ses employés au sujet d’un possible « retour » en Chine

Google tente de rassurer ses employés au sujet d’un possible « retour » en Chine

Le CEO de Google Sundar Pichai et le co-fondateur Sergey Brin ont tenté d’éteindre l’incendie qui couvait; lors d’une réunion avec les employés de Google, les deux dirigeants ont tenté de calmer des troupes chauffées à blanc par les rumeurs d’un retour du service en Chine, aux conditions bien sûr du gouvernement chinois. Un certain nombre d’employés goûtaient peu à la perspective d’un moteur de recherche servant de passerelle à la censure chinoise, et n’avaient pas manqué de se faire entendre depuis le début de l’affaire.

Pichai a tenté de rassurer les salariés de Google inquiets de la perspective d’un retour du moteur de recherche en Chine

Lors de cette réunion d’ « explication », Pichai a confirmé que le projet Dragonfly était encore au stade « exploratoire » et dans les toutes premières étapes de la préparation; « Nous ne sommes pas sur le point de lancer un moteur de recherche en Chine » aurait-il affirmé aux salariés du groupe. Ces explications ne lèveront sans doute pas toute les inquiétudes : le CEO de Google confirme bien qu’il existe un projet interne à un stade préparatoire concernant un moteur de recherche « chinois » (et donc sans doute pensé pour les besoins de la censure chinoise). « Notre mission est d’organiser l’information du monde » essaye de tempérer Pichai; »La Chine constitue le 5ème de la population mondiale. Je pense que si nous voulons remplir notre mission correctement, je crois que nous devons réfléchir à la façon de faire plus en Chine« .

Après les révélations récentes autour de la localisation « forcée » dans Google Maps, ces dernières informations laissent l’étrange impression que Google est devenu un énorme rouleau compresseur qui se soucie finalement peu des enquêtes des régulateurs ou des mouvements d’opinion défavorables. On comprend que le géant américain ne reviendra pas sur la gestion de l’historique de la localisation dans Plans (alors qu’Apple avait immédiatement mis à jour Plans lorsqu’on s’était aperçu qu’il gardait les données des utilisateurs) tout comme on perçoit assez bien que le projet d’un moteur de recherche chinois ne sera pas mis à la benne malgré l’opposition bruyante de l’EFF et ou de certaines organisation de défense des droits de l’homme.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |