Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Netflix se doit de soutenir le cinéma français, estime la la Fédération nationale des cinémas français

Netflix se doit de soutenir le cinéma français, estime la la Fédération nationale des cinémas français

Netflix inquiète réellement les groupes français, à tel point que certains lancent des plateformes concurrentes et d’autres donnent leurs avis. C’est le cas de Richard Patry, le président de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), au cours d’un entretien avec Les Échos.

Pour Richard Patry, Netflix est « plus un problème pour les chaînes de télévision que pour le cinéma », notamment parce que le service américain est davantage réputé pour les séries que pour les films. Malgré tout, le président de la FNCF note que Netflix s’intéresse de plus en plus aux films, au point d’avoir des créations originales qui sont uniquement disponibles sur sa plateforme. « Cela pose question, car ces œuvres sont distribuées en exclusivité sur la plateforme, quand les films français sont diffusés gratuitement sur les chaînes de la télévision quelques mois après leur sortie en salles », note Richard Patry.

Que faire dans ce cas, sachant que Canal+, un important acteur dans le monde du cinéma français pour ce qui est du financement, va mal et perd des abonnés, pendant que Netflix va bien. « Netflix, qui réalise des bénéfices en France, doit aussi être solidaire en soutenant financièrement la production cinématographique française. J’espère que la prochaine loi audiovisuelle, prévue pour 2019, les contraindra », estime Richard Patry.

Concernant le cinéma en France, il y a eu 216 millions d’entrées en 2016 et 209 millions en 2017. Le président de la FNCF s’attend à 210 millions de spectateurs pour 2018. Il indique qu’il y en a eu 92,8 millions à la fin mai, contre 93 millions à la même période l’année dernière. « Cette tendance est positive. Il y a plus d’ouvertures de salles que de fermetures, et davantage de films projetés ».



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

7 commentaires pour cet article :

  1. Bah non : le cinéma français nous pond suffisamment de films pourris comme ça. Il vit déjà bien trop au crochet des subventions en tout genre (coucou canal+) et devrait plutôt s’inventer un modèle sérieux (moins de films, de meilleure qualité – exit les Tuche ou Budapest pour ne citer que ceux-là). Ça leur ferait les pieds !

    • +1000

      A part nous pondre des merde historiques, et nanard humoristique soit disant, pas beaucoup d innovation.
      Depuis « le pacte des loups », rien ..
      Tu as Besson qui à essayer de faire bouger les choses en france et on l’a gentillement remercié, il a du passer à l international pour progresser et par lui meme.
      Il en va de meme pour plein de métiers ou les gens se barrent à l étranger, la France un peu trop chauvin.
      Ca c’est gratter mais donner toujours aussi compliqué.

    • Et puis entre 11€ la place de ciné et 11€ un abonnement d’un mois à tout le contenu Netflix sans la moindre publicité bah le choix est vite fait.
      Le cinéma en France n’est certainement pas à plaindre.

  2. « quand les films français sont diffusés gratuitement sur les chaînes de la télévision quelques mois après leur sortie en salles », note Richard Patry. »

    En voilà encore un qui nous prend sérieusement pour des imbéciles !

    Déjà c’est pas quelques mois mais plutôt quelques années (faudrait pas oublier non plus le cycle blu-ray/DVD) et ensuite les subventions dont se gave tout ce petit monde (pour nous pondre du caca 99% du temps), et la redevance télé qui a elle seule coûte quasiment 2 ans de mon abo annuel à Netflix, c’est gratuit peut-être ?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |