Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P

[Test] Xiaomi Mi Mix 2S : un flagship Android qui oscille entre l’excellence… et le perfectible

Qu’on se le dise : le Mi Mix 2S est le fier représentant d’une gamme de smartphone qui prétend apporter à l’utilisateur des caractéristiques et une expérience haut de gamme, le tout à un tarif nettement plus proche du moyen de gamme (à près de 500 euros, c’est tout de même « ++ » le moyen de gamme). Et sur un marché où l’encoche de l’iPhone X est devenue le signe de ralliement des fabricants Android, Xiaomi sait tracer sa voie singulière avec un mobile sans « barre » ni encoche sur sa partie supérieure. Du reste, le fabricant n’a pas vraiment décidé de « jouer à l’original » : ce design est le propre du Mi Mix depuis la présentation du tout premier modèle. Un design bien à lui (enfin, pas tout le temps comme nous le verront plus bas), des spécifications qui détonnent, le Mi Mix 2S a tout pour lui à priori; et pourtant, comme un très bon élève qui calerait un peu sur son épreuve favorite, ce smartphone élégant ne réussit pas tout à fait (selon nous) à remplir son cahier des charges; explications…

Black is (vraiment) Beautiful

Xiaomi a vraiment le soucis du détail; on ne sait pas d’où vient ce goût pour la finition sans anicroche (enfin si, on sait un peu… ), ce boitier d’emballage presque luxueux accompagné par une petite pensée du patron Lei Jun, mais la première « approche » du Mi Mix 2S n’est pas tout à fait ce que l’on attendrait d’un smartphone à 500 euros; et c’est une bonne sensation. Sorti de son sarcophage noir aux liserés d’or, le smartphone de 6 pouces (pardon, 5,99 pouces) affiche des dimensions un brin imposantes (150.86 x 74.9 x 8.1 mm ) malgré la quasi absence de toute bordure, mis à part évidemment celle du bas. Répétons-le, la finition est impeccable, largement au niveau de vous savez qui (non, je ne parle pas d’Acer) et le design de l’appareil à un côté bloc rectangulaire massif dû sans doute à la largeur non négligeable du mobile. On est pas autant impressionné que devant le monolithe noir de 2001, mais comme on dit dans le jargon, « ça le fait ! ». Le dos du Mi Mix 2, en céramique teinté de noir, est tout aussi élégant et bien fini que la façade, mais on serait taxé de mauvaise fois (ou de manque d’objectivité) si l’on ne précisait pas que le double capteur vertical enchâssé dans son carcan rectangulaire ne nous rappelait pas quelque chose (toujours le même en fait). Les présentations sont faites : que la lumière LCD soit !

Une dalle LCD pas si loin de l’OLED

Soyons clair, on aurait préféré dire « que la lumière OLED soit ! » mais Xiaomi a choisi pour son Mi Mix 2S une dalle LCD IPS; cet écran offre une définition de 2 160 x 1 080 pixels pour un ratio 18:9 et se montre très lumineux pour du LCD (presque 500 cd/m²), même si il ne peut pas rivaliser avec l’OLED en plein soleil. Pour peu que l’on sélectionne le « contraste par défaut » dans les paramètres de l’appareil, et le Mix 2S délivre alors un rendu des couleurs proche du plus-que-parfait; certes, le contraste ne pourra pas atteindre le niveau des meilleures dalles OLED et délivrer des noirs parfaitement noirs, mais franchement, un tel niveau d’affichage pour du LCD prouve tout simplement que cette technologie est encore loin d’être bonne pour la retraite (technologique s’entend).

« Par le pouvoir de Xiaomi, Je détiens la force toute puissante »

Côté puissance brute, le Mi Mix 2S s’appuie sur les performances du Snapdragon 845 épaulé ici par 6 Go de RAM et le GPU mobile Adreno 630; sans surprise, tout est fluide, et bien sûr les jeux profitent eux aussi de toute cette puissance (et heureusement puisque ces derniers sont de plus en plus sophistiqués). L’interface MIUI est comme d’habitude très sobre, efficace, et le tout fonctionne sous Android Oreo. Même en usage intensif, l’appareil chauffe peu, ce qui est un bon point par rapport à nombre de concurrents. A noter enfin que le déverrouillage avec le capteur biométrique (au dos) est aussi rapide que Mbappé lancé à peine vitesse dans l’axe.

Son : excellent au casque, médiocre aux HPs

Sur la partie média, le Mi Mix 2 se défend plutôt bien… si l’on écoute avant tout sa musique ou que l’on regarde des vidéos Youtube au casque; car malheureusement, la qualité du son qui sort des HP de l’appareil est assez médiocre; pas de séparation correcte des pistes, un manque d’amplitude et de clarté, et très vite la bouillie sonore dès lors que le morceau propose un arrangement riche en instruments ou en voix multiples (oubliez les effets stéréo, assez mal rendus et déséquilibrés). Ce n’est clairement pas très bon, et surtout cela se remarque vite : il n’y a pas besoin d’être un fin mélomane pour s’en rendre compte. En revanche, une fois le casque posé sur les oreilles, ces critiques s’estompent et le son est même très bon, avec cette fois de vraies sensations sonores cohérentes en fonction de ce que l’on écoute. Concernant l’affichage des vidéos, il n’y a rien à redire puisque cette partie profite à plein des très bonnes performances générales de la dalle.

Photo/vidéo : très bonne dynamique, mais…

En photo, le Mi Mix 2 affiche un excellent comportement général, seulement terni par quelques défauts étranges; le double capteur au dos ( 12 Mpx OIS à f/1,8 et 12 Mpx non stabilisé à f/2,4) propose ainsi des clichés équilibrés et bénéficiant d’une bonne dynamique générale; on ne remarque pas ici les dérives de couleurs flagrants que l’on a pu constater sur le Galaxy S9 par exemple; les clichés pris en condition de faible luminosité sont aussi parmi les meilleurs que nous ayons pris avec un photophone et évitent le trop plein de « lissage » logiciel (qui vise à éliminer le bruit de l’image). En revanche, l’appareil a parfois du mal à effectuer une mise au point globale dès lors que le sujet photographié est composé de plusieurs éléments en avant et en arrière plan (comme une touffe de fleurs par exemple…); on se retrouve avec certains éléments de premier plan « floutés » (et qui ne devraient pas l’être), donnant l’impression globale que le cliché manque de netteté, alors que le piqué de l’image est plutôt très bon dans l’ensemble. Aussi, on remarque des distorsions géométriques sur les photos prises en mode paysage; un arbre situé sur l’un des bords du cliché aura ainsi tendance à (nettement) pencher.

L’arbre à gauche du cliché est normalement parfaitement droit

Très bonne tenue des clichés pris en basse lumière 

En vidéo (format UHD), c’est un peu le même constat, avec une très bonne dynamique générale au niveau de l’image, une fluidité constante des mouvements, mais aussi, rebelotte, un son enregistré de qualité là encore franchement médiocre, comme si le son sortait d’une vieille radio de la TSF (je n’exagère presque pas). Le micro de notre modèle de test a t-il un problème ? A priori non, puisqu’un petit tour dans les forums laisse comprendre que ce soucis est général. Le Mi Mix 2S ne peut pas être chaudement recommandé pour ceux qui aiment beaucoup filmer avec leur smartphone, ou alors de simples petites vidéos de vacances.

Impossible aujourd’hui de parler d’un smartphone sans noter ses performances en mode « selfie ». , et sur ce plan, il vaudra mieux tout simplement passer à autre chose; le capteur photo 5MPx en façade est en effet extrêmement mal placé. Xiaomi a positionné le capteur en bas à droite de la dalle (dans la barre noire en dessous de l’écran) ce qui fait que toute tentative de selfie aboutira à vous photographier en contre plongée, avec pleine vue sur vos narines grandes ouvertes. Et comme en plus le visage sur le selfie est largement décalé (à cause d’un capteur pas assez positionné vers le centre), on peine à voir comment ce capteur frontal peut réellement être utilisé.

Un vrai coureur de fond

Le Mi Mix 2S est un smartphone autonome, très autonome. La batterie 3400 mAh de l’appareil nous aura permis de tenir presqu’une journée 1/2 en cumulant pourtant de nombreuses tâches (jeu, surf, photo/vidéo, Youtube); certes, le smartphone n’était pas en usage constant, mais nous avons testé peu de mobiles qui sont capables de tenir cette distance.

Conclusion : encore une marche pour atteindre les sommets

Si l’on devait noter à la « gueule », le Mi Mix 2S aurait alors tout d’un cador, avec en plus l’avantage d’un tarif moins élevé que bon nombre de ses concurrents. Et à dire vrai, le coup n’est pas passé loin; mais voilà, certains défauts ternissent un peu le tableau général; un écran LCD superbe oui, mais des haut- parleurs mal équilibrés, des photos de jour et de nuit avec une belle dynamique générale, ok, mais des selfies impossibles à réaliser et un enregistrement audio médiocre; pour le reste, on a affaire à un smartphone très puissant et élégant, bien équipé (double-SIM, Bluetooth 5.0), et qui globalement tient son rang, mais on reste tout de même déçu de constater que malgré une fiche technique en net progrès, au global, le Mi Mix 2 ne parvient pas à faire avancer le curseur vers l’excellence absolue et les hauteurs où trônent aujourd’hui le P10 de Huawei ou le dernier iPhone X. Le « smartphone très haut de gamme au prix du moyen de gamme » reste encore et toujours une belle promesse…

Le Xiaomi Mi Mix 2s est disponible en ce moment à 427€ au lieu de 524€ (dans sa version 6Go De RAM et 128Go de mémoire) avec le code Eddytedy15

8,5/10

Affichage

8/10

Design

7,5/10

Performances

9/10

Autonomie

8/10

Notre avis

- Beau
- Très bel écran LCD
- Puissant 
- Excellente partie photo
- Autonome
- Prix
Pour
Contre
- Son aux HPs vraiment moyen
- Son médiocre en enregistrement audio 
- Autofocus perfectible 
- Selfies quasi impossibles avec le capteur frontal


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

13 commentaires pour cet article :

  1. J’attends avec impatience de voir son successeur à la rentrée. En espérant que la réalité ne sera pas trop éloignée des rumeurs, du borderless total avec une caméra avant qui se rabat se serait vraiment du rêve. En revanche je suis vraiment déçu du passage au 18:9/19:9 des constructeurs, ça devient vraiment pénible pour attendre le haut de l’écran à une main, voire impossible avec certains grands smartphones.

  2. 7.5/10 en performances ? J’ai du mal a comprendre pour quels raison au vu de la fiche technique.

    • Frederic L.

      Les spécifications ne reflètent pas toujours les performances brutes. Vous pouvez avoir un smartphone avec un Snapdragon 845 qui rame à cause d’une surcouche mal exploitée par exemple; ici, ce sont les performances audio parfois médiocres et quelques incohérences (pas de bons selfies possible à cause du placement de la caméra) qui pèsent sur la note de performance globales. Si on avait eu seulement à juger de la vitesse du processeur ou la réactivité du mobile, on aurait mis 10/10, mais il n’y a pas que cela…

    • Il n’y a pas de pomme, c’est ce qu’il manque pour un 10/10 :)

  3. « on peine à voir comment ce capteur frontal peut réellement être utilisé. »
    En retournant son smartphone… C’est monnaie courante sur ces smartphones, xiaomi mi mix 2, oukitel mix 2, doogee mix2, etc. Encore faut il savoir ce qui se fait ailleurs que chez la pomme…

    • Et tu trouves cela normal de devoir retourner son smartphone ?
      C’est bien qu’il y a eu un probleme de conception si l’utilisateur doit trouver une parade pour pouvoir utiliser une fonctionnalité.

      Le fait qu’il existe d’autres smartphones qui ont le même soucis ne justifie en rien ce probleme.

      • Je m’attendais à cette réponse… Je répondais juste à votre « comment », pas sur la pertinence de la solution. Pour avoir eu en mains les modèles que j’ai cité, un message en mode selfie apparaît. Donc ne posez pas ce genre de questions si vous ne les avez pas testé réellement…

        Concernant la « normalité » de retourner son téléphone, c’est une solution tout à fait logique vu le design proposé par les constructeurs. C’est pas une gymnastique trop fatiguante (poir moins du loins…), pas plus que de tourner son appareil pour jouer ou regarder une vidéo. Encore une fois : faut il l’avoir eu en mains pour juger…

        Enfin, votre argulent peut se retourner contre l’iphone X par exemple. Est-ce normal de perdre une partie de son écran à cause d’une encoche ? C’est un problème de conception ? Non c’est une solution à une contrainte de design également pour y mettre les capteurs 3D.
        J’anticipe : les autres copient l’encoche ? => cf. Dernier paragraphe de votre commentaire.

      • Nous avons déjà testé le Mix 2 avant, nous savons qu’il y a un APN frontale (ce serait aberrant en 2018 qu’il n’y en ait pas). J’utilise même au quotidien le mix 2 et j’en suis globalement content en dehors cette histoire d’APN avant.
        Cette phrase de l’auteur voulait juste dire que que dans des conditions normal d’utilisation c’est ingérable. A chaque fois que je veux faire un selfie je dois retourner mon téléphone, c’est du n’importe quoi.
        J’aurais préféré à la limite que Xiaomi laisse une bande noir en haut. L’encoche ne me pose pas de probleme non plus car au final on gagne de la visibilité sur l’écran même si c’est pas énorme.

        Le probleme là c’est qu’il ont fait en premier le choix de réduire les bordures et ensuite ils ont mis le reste de composants.

        Et si tu défends cette caméra en bas, c’est que tu es soit un fanboy qui n’y connait absolument rien en expérience utilisateur, soit un troll. ;-)

      • En gros ma remarque générale sur ce « comment ce capteur frontal peut être utilisé » => testez d’abord (mais réellement cette fois) et après rédigez votre article de test.
        Ca me semble être l’ordre logique.

      • Et désolé j’ai plus de 14 ans, j’utilise très peu le mode selfie ;)

        Mais c’était juste pour vous expliquer « comment » hein !

  4. Oui je suis un fan de 4 marques à la fois, bien sûr… On commence les attaques ad hominem ? On ne sait plus quoi dire hmmm ?

    C’est peut-être du n’importe quoi mais c’est la solution la plus logique. Encore une fois, je ne parle pas de la pertinence de la solution mais du comment. Pourquoi vous posez-vous la question si les appareils en question vous disent comment faire ? J’ai de sérieux doutes…

    Tourner son téléphone c’est ingérable ? D’accord je comprends mieux votre handicap. Tourner à 90 degré pour du mode paysage, c’est ok, mais tourner à 180 degré pour du mode selfie, c’est ingérable ? Perso, je « pince » le téléphone avec deux doigts et je laisse faire la gravité. Quel effort titanesque !

    C’est une solution qui, à mon sens, n’est pas dénué de logique. Elle résoud la contrainte design, point. Cet effort est demandé juste en mode selfie, l’encoche est omniprésente par contre. Mais un écran rogné vous fait gagner en visibilité apparemment donc je ne pense pas qu’on puisse pousser le débat plus loin…

    Votre aversion aux commentaires constructifs n’est plus un secret, donc je suis un troll. Mais continuez de nous faire rire (moi le premier). Juste l’état de vos blogs et de votre forum en dit long sur la qualité de vos articles. Mais je n’y connais rien hein !

    Sur ce bonne soirée, et bonne guérison de votre tendinite au poignet !

  5. « Et si tu défends cette caméra en bas, c’est que tu es soit un fanboy qui n’y connait absolument rien en expérience utilisateur, soit un troll. ;-) »

    Traduction : « si tu n’es pas d’accord avec moi, tu n’y connais rien ou tu es un troll. »

    On est d’accord que cette caméra en bas est une histoire de goût hein ? Avoir le choix, ca vous parle ou la pomme vous a déjà fait perdre votre libre-arbitre ?

  6. Bien, on est d’accord…

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |