Tendances :iOS 12iPhone XApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Science Les exolunes, de bonnes « clientes » pour la vie extra-terrestre ?

Les exolunes, de bonnes « clientes » pour la vie extra-terrestre ?

3780 exoplanètes ont été découvertes à ce jour et les scientifiques ne désespèrent pas de trouver des traces de vie probantes sur l’une de ces planètes « extra-solaires ». Parmi ces milliers d’exoplanètes, nombreuses sont des géantes gazeuses (comme Saturne), des géantes qui toutes ont probablement une ou plusieurs exolunes.

Cette considération a son important, car pour nombre d’exobiologistes, l’exolune est à priori une « bonne cliente » pour la vie extra-terrestre, ne serait-ce que par analogie directe avec Europe et Encelade,  qui toutes deux sont recouvertes par de vastes océans (et l’eau étant une condition nécessaire pour l’apparition de la vie, vous connaissez la suite… ).

Certes, les Océans des lunes de Jupiter et de Saturne sont bien « cachés » sous une très épaisse couche de glace, mais cela ne décourage pas la NASA ou l’ESA qui envisagent déjà de futures missions visant à envoyer des drones-robots sous cette surface de glace afin de dénicher la moindre forme de vie. Désormais aussi, la formation des géantes gazeuses de notre système solaire intègre  des « modélisations » que l’on pourra appliquer à toutes géante gazeuse située dans la zone d’habitabilité de son étoiles hôte.

Comme par un merveilleux concours de circonstance, à ces recherches se rajoutent la découverte récente (par le satellite Kepler) de 121 géantes gazeuses situées justement dans la zone d’habitabilité. De quoi motiver les équipes d’exobiologistes (et des chercheurs d’autres domaines) à chercher les exolunes de ces géantes, des exolunes peut-être grouillantes de vie extra-terrestre.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. Et y’en a qui vont dire que c’est un dieu qui a fait tout ça ^^ étrange de voir où on en est d’un côté, et où en est de l’autre

  2. Tout à fait !
    Trouver une planète de taille voisine de la Terre et dans la zone habitable d’une étoile de type solaire, même si ce n’est pas impossible, cela reste difficile, malgré tout il doit y en avoir.
    Par contre, des lunes de taille voisine de celle de la Terre orbitant autour de géantes gazeuses (type Jupiter) situées dans la zone habitable de leur étoile, doivent être plus nombreuses.
    Plusieurs satellites de belle taille tournent autour de nos géantes gazeuses Jupiter et Saturne.
    Si c’est le cas pour les géantes extrasolaires, nos chances de découvrir un jour des conditions favorables à la vie sur leurs lunes sont plus grandes du fait de leur plus grand nombre… à mon avis.
    Le problème est que détecter des exolunes sera plus difficile que de détecter des exoplanètes.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |