Tendances :iOS 12iPhone XSApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Geekeries et Insolite Superman a 80 ans, et pas une entaille à sa combinaison rouge et bleue

Superman a 80 ans, et pas une entaille à sa combinaison rouge et bleue

« C’est un oiseau ? C’est un avion ? Non, c’est Superman ! » Le super-héros le plus puissant de l’univers, hébergé par la première super-puissance mondiale, a été créé en 1938, un an seulement avant le déclenchement de la seconde guerre mondiale. Au printemps de cette année 1938, DC Comics lance une nouvelle publication intitulée Action Comics; 13 pages et quelques dizaines de cases suffiront pour construire la légende de Clark Kent, journaliste au Daily Planet dans la ville de Metropolis, qui après quelques secondes dans une cabine téléphonique se transforme en Superman, l’homme d’acier quasi invincible. Le seul rescapé de la planète Krypton (baptisé Kal El par ses parents extra-terrestres) est doté d’une force monumentale (il peut soulever un porte-avions) et ses yeux peuvent lancer des lasers capables de faire fondre l’acier le plus épais ou de voir à travers les murs.

Dans le civil, Clark Kent est secrètement amoureux de Lois Lane, une jeune femme dotée d’un caractère bien trempée, mais qui trouve le journaliste un peu trop timide à son goût. Moins frileux, Superman saura trouver le coeur de Lois avant de la protéger de nombreux super-méchants, dont le célèbre Lex Luthor. L’homme d’acier n’a qu’une seule faille : la Kryptonite, une matière inconnue sur Terre, lui fait perdre tous ses pouvoirs.

Mega-star du Comic, Superman deviendra aussi une légende à l’écran. Plusieurs films à la qualité moyenne seront réalisés dans les années 80, Superman y étant incarné par le sympathique et regretté Christopher Reeve. En 2006, l’acteur Brandon Routh reprendra le rôle dans SuperMan Returns, suivi par Henry Cavill (Man of Steel). Au total, huit acteurs incarneront le super-héros à la cape rouge. Sans doute un peu trop « lisse » et sérieux, Superman n’aura pas résisté à la vague des super-héros concurrents de l’écurie Marvel. Et ce n’est pas le tout dernier Superman vs Batman : Dawn of Justice qui aurait pu arrêter la vague des Avengers. Reste une figure iconique et éternelle, le premier grand super-héros populaire, symbole à l’époque de la capacité des Etats-Unis à intégrer l' »étranger », d’où qu’il vienne, pour lui permettre de devenir le plus parfait, le plus accompli des citoyens américains.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |