Tendances :iOS 12iPhone XApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Science La soie, prochain enjeu capital du monde médical?

La soie, prochain enjeu capital du monde médical?

Depuis que les différentes sociétés ont rencontré la soie, le matériau est devenu un incontournable dans différents domaines, et reste encore aujourd’hui un des plus utilisés. Mais il est un secteur où son potentiel n’est clairement pas encore exploité à son maximum : la médecine. Car si on peut l’utiliser pour faire des gilets pare-balles, ou même des armures corporelles, il semblerait que son application aille bien plus loin que ça, et puisse servir à protéger aussi l’intérieur de nos petits corps fragiles. C’est du moins ce que commencent à penser beaucoup de chercheurs du monde médical.

La soie est principalement produite par les vers à soie et par les araignées, et si les deux types ont des propriétés différentes, ils en partagent aussi énormément : il s’agit d’un matériau solide, souple, et qui ne réagit pas mal une fois introduit à l’intérieur du corps humain. Leur première utilité majeure pourrait être de soigner plus rapidement nos blessures. Des scientifiques ont en effet créé génétiquement des vers capables de créer une soie spéciale, qui peut désinfecter si la bonne lumière est projetée dessus. Ils ont pour cela identifié différentes protéines qui peuvent lancer une réaction chimique neutralisant les agents pathogènes, avant d’insérer la protéine en question (la mKate 2) dans leur ADN. Les vers ont ensuite produit une soie rouge qui, exposée pendant une heure à de la lumière verte et confrontée à la bactérie E. Coli, a ramené le taux de survie de cette dernière à 45%.

Mais elle pourrait aussi servir à la réparation des os. Habituellement, lors de fractures, les docteurs ont tendance à utiliser du métal pour stabiliser au maximum les zones concernées. Métal qui est lui-même extrêmement rigide, ce qui peut mener à d’autres fractures. De plus, il faut recourir à une seconde opération pour le retirer du corps. En combinant une protéine de la soie d’araignée, la fibroïne, avec une forme de plastique et un calcium que l’on trouve dans nos os, l’équipe a réussi à créer une soie extrêmement solide, mais qui reste souple, tout en pouvant être absorbée par le corps pendant l’année suivant son placement. Il s’agit même du matériau le plus résistant qui puisse être absorbé par le corps.

Le seul souci majeur que présente la soie, c’est sa rareté, et par conséquent son prix. Les chercheurs le savent, et travaillent non seulement à son efficacité sur le plan médical, mais aussi à sa viabilité sur le plan économique. Ils espèrent en tout cas parvenir à résoudre tous ces soucis le plus vite possible, afin de passer aux tests sur des animaux, puis aux essais cliniques. Toute l’étude est disponible ici, et pour les curieux, on vous l’assure : ça vaut le coup de prendre le temps de lire.

Sourcetheverge


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |