Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Logiciels Le ransomware WannaCry refait surface et s’attaque à Boeing, qui tente de minimiser l’affaire

Le ransomware WannaCry refait surface et s’attaque à Boeing, qui tente de minimiser l’affaire

Le ransomware WannaCry, qui a vu le jour l’année dernière et qui a infecté plusieurs centaines de milliers d’ordinateurs dans le monde en chiffrant les données, refait parler de lui aujourd’hui. En effet, Boeing a été touché, mais le constructeur aéronautique tente de rassurer.

Officiellement, WannaCry n’a pas fait de gros dégâts chez Boeing. Voici la déclaration du constructeur aéronautique :

Un certain nombre d’articles sur la perturbation d’un programme malveillant sont surestimés et inexacts. Notre centre d’opérations de cybersécurité a détecté une intrusion limitée d’un logiciel malveillant qui a affecté un petit nombre de systèmes. Des mesures correctives ont été appliquées et il ne s’agit pas d’un problème de production ou de livraison.

Mike VanderWel, un ingénieur de Boeing, a distribué un mémo qu’a pu récupérer le Seattle Times. Dans cette note interne, l’ingénieur parle d’un virus qui se propage rapidement et rappelle WannaCry quand il avait frappé il y a un an. Il note que le ransomware pourrait toucher le matériel servant à tester les Boeing 777, voire même l’informatique installée à bord des appareils. A priori, seule l’usine de production de Charlestonville en Caroline du Sud a été réellement touchée.

Pour rappel, un ransomware chiffre tout le contenu d’un ordinateur et les auteurs réclament une rançon pour donner la clé de déchiffrement au propriétaire de l’ordinateur. Le paiement se fait généralement avec des bitcoins.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |