Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Matériel et Accessoires La startup française Giroptic cesse ses activités

La startup française Giroptic cesse ses activités

Face aux géants de l’action-cam que sont GoPro ou , les nouveaux entrants sur le marché ont bien du mal à trouver leur place. La startup française Giroptic, qui avait pourtant conçu une ambitieuse caméra compacte filmant à 360°, a fait les frais de ce marché verrouillé.

C’est en 2014 que Giroptic a dévoilé une caméra au design original et surtout aux spécifications plutôt haut de gamme : 360°, 2 048 x 1 024 pixels en 30 images/secondes, certification IPX8 et un joli châssis en aluminium. A l’époque, ces caractéristiques avaient largement de quoi faire saliver et l’on pouvait d’autant plus croire à la belle aventure que la société avait réussi à lever des fonds de près d’1,5 million d’euros sur la plate-forme Kickstarter. Malgré ce réel engouement et même quelques prix obtenus lors de quelques salons d’électroniques, la cam-action de Giroptic accumula les retards. Le lancement commercial prévu à l’origine pour 2014 glissa alors sur 2015  puis…presque plus rien, hormis la mise en vente d’un tout autre produit, le Giroptic iO 360, soit un module photo que l’on peut rattacher à un appareil iOS ou Android.

Finalement, il s’avère que la jeune pousse française vient de fermer boutique en ce début de mois de mars 2018; RICHARD OLLIER, le fondateur et Pdg de Giroptic, explique sèchement la situation : « Nous étions sur le point de faire affaire avec un fabricant de téléphones, ce qui nous aurait permis de développer et de déployer notre vision. Malheureusement, cela ne s’est pas produit, à la dernière minute« . Et bien sûr, les bakers du projet ne reverront jamais leur mise… Cette mise en faillite illustre malheureusement le parcours souvent très difficile de nombre de startups technologiques françaises, ces dernières peinant à trouver des investissements ou des partenariats ou ne parvenant pas à atteindre la taille critique leur permettant d’exister et de « grandir » en dehors des cadres d’un rachat d’une plus grosse société encore (l’exemple qui vient immédiatement à l’esprit est celui du rachat de Withings par Nokia, ou de celui d’Aldebaran Robotics par Softbanks).



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |