Windows 10 : Google dévoile (encore) une faille de sécurité avant la sortie du correctif

Google continue de dévoiler des failles de sécurité présentes dans Windows 10. Le groupe en a présenté une il y a quelques jours, elle touche le navigateur Internet par défaut, à savoir Microsoft Edge. Microsoft était au courant depuis plus de 90 jours (le délai de Google avant de dévoiler une faille publiquement), mais n’a rien fait pour la boucher. La nouvelle concerne directement Windows 10.

La faille, qui a été signalée à Microsoft le 10 novembre dernier, se situe dans SvcMoveFileInheritSecurity, une fonction d’appel à distance (RPC). Une fois exploitée, elle permet de modifier certains éléments, notamment pour obtenir les droits d’écriture sur un élément ayant normalement les droits de lecture. Elle peut aussi permettre une élévation de privilèges et donc avoir les mêmes commandes que l’administrateur, à savoir le compte qui a le plus de droits sur un ordinateur.

Chez Microsoft, cette faille est classée comme « importante », mais pas comme « critique ». Pourquoi ? Parce qu’un hacker a besoin d’avoir un accès physique à la machine pour l’exploiter. Elle reste de taille tout de même. On peut noter qu’elle est accompagnée par une autre faille qui a été corrigée par Microsoft. Il ne manque plus que la première maintenant.

Microsoft déploie ses correctifs de sécurité une fois par mois avec le fameux Patch Tuesday. Un jour bien précis est choisi, à savoir le deuxième mardi de chaque mois. Le prochain aura lieu le 13 mars, il n’y a plus qu’à espérer que Microsoft corrigera la faille dans son navigateur Internet et celle du jour, en plus de proposer d’autres correctifs.



Les derniers articles du site



Les derniers bons plans live du web