Tendances :iOS 12iPhone XApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Jeux vidéo [Analyse] Le nouveau scaling de WoW : une bonne idée qui ne peut pas régler tous les problèmes

[Analyse] Le nouveau scaling de WoW : une bonne idée qui ne peut pas régler tous les problèmes

On le saura : dans la plupart des MMOs, le plus gros morceau, c’est le contenu qui attend le joueur une fois qu’il a atteint le level cap. World of Warcraft, que beaucoup considèrent (plus ou moins à juste titre) comme le papa du MMO « theme park« , ne déroge pas à la règle, et chaque nouvelle extension arrive avec son lot de mises à jour destinées aux joueurs ayant atteint le niveau maximum. Nouvelles ailes de raids, nouveaux donjons, nouvel équipement… Pour Légion, la dernière en date, les joueurs ont ainsi pu découvrir progressivement les Iles brisées, Argus, des domaines de classes, et des armes prodigieuses dont le pouvoir augmente grâce à la puissance prodigieuse (certainement un des pires systèmes de progression jamais vus dans un titre du genre). Mais la dernière mise à jour pourrait bien être la plus importante depuis la sortie de Cataclysme : le scaling des régions les plus anciennes du jeu.

Make Azeroth great again

Le scaling des vieilles régions, qu’est-ce que ça veut dire concrètement? Que pour toutes les régions pré-Burning Crusade, le niveau des monstres, des quêtes et des récompenses vient se caler sur celui du joueur, jusqu’au niveau 60. Les plus vieux joueurs pourront y voir un progrès net : puisque chaque zone s’adapte au niveau du personnage, l’expérience du reroll est beaucoup moins dirigiste, et il n’est plus obligatoire de suivre une énième fois le même chemin pour progresser. En plus de cette liberté, on peut retrouver un boost conséquent de l’immersion : désormais, on peut réellement s’impliquer dans l’histoire, les quêtes d’une région, on sait que le gain d’XP ne chutera pas drastiquement dès lors qu’on dépasse un niveau conseillé, on sait qu’on pourra s’investir sans avoir à passer à la suivante avant la fin de l’histoire. Les monstres résistent mieux et représentent davantage de challenge, et on se perd avec plaisir à lire les textes (oui, lire, concept un peu vieillot en comparaison avec d’autres MMOs plus récents) brillants, profitant de l’ambiance entre cartoonesque et sérieux typique du titre. Maximilian, le chevalier complètement barré d’Un’Goro, reste un de mes arcs favoris du jeu, et c’est avec plaisir que je reviendrai avec d’autres personnages à XP dans le cratère faire n’importe quoi à ses côtés. La mise à jour permet de découvrir ou redécouvrir le côté massif d’Azeroth, qu’on aurait tendance à oublier une fois arrivé au niveau maximum, où on se cantonne à deux-trois régions que sont Dalaran, les Iles Brisées et Argus. Et on ne va pas se mentir, il s’agit d’un monde extrêmement riche qui mérite bien mieux que de tomber dans l’oubli.

Maximillian, mon gars sûr

Grind like you mean it

Malheureusement, tout le monde ne sortira pas forcément heureux de ce nouveau système de leveling. Les nouveaux joueurs seront les premiers à en pâtir : le monde de WoW est grand, riche, détaillé pour qui sait en explorer les moindres détails, mais les systèmes de progression restent assez datés, surtout quand on regarde un tant soit peu ce qui se fait dans d’autres jeux. De plus, le scaling des ennemis dans ces anciennes zones signifie qu’ils ont plus de vie et tapent plus fort, mais ce n’est pas pour autant que les combats sont plus intéressants. Quelle différence entre 100 points de vie et 1000 points de vie quand on ne dispose que de deux ou trois sorts? On se retrouve du coup souvent à spammer sans avoir à réfléchir, ce qui vient fortement renforcer le sentiment de grinding, et propose au final assez peu de variété. Les donjons ont également été retravaillés pour se caler sur le niveau des joueurs, et il s’agit d’une mise à jour à double tranchant : les vieux joueurs pourront retrouver un semblant de défi et de nostalgie en faisant face à d’anciens ennemis qui retrouvent un peu de leur éclat d’antan, tandis que les nouveaux auront une meilleure expérience pour affûter le peu de skills qu’on leur propose au début du jeu, découvrant ainsi leur personnage sous un autre angle que celui des quêtes. Mais la progression est du coup ralentie, et les habitués du farm en reviendront à se demander si le jeu en valait vraiment la chandelle.

Oh, Ysera…

Au final, on se retrouve donc avec des résultats mitigés. Les plus anciens pourront trouver un semblant d’intérêt à retourner se plonger dans le vaste monde d’Azeroth, retrouvant des visages familiers, découvrant des petits trésors qu’ils auraient pu rater lors des précédents passages, avec une liberté rafraîchissante. Mais les nouveaux joueurs n’y verront que peu d’intérêt, et devront se battre contre un système daté, qui a fort heureusement été amélioré progressivement dans les différentes extensions du jeu. L’idée de ce nouveau scaling est clairement bonne, mais ne règlera pas les soucis du vieux monstre du MMO qu’est World of Warcraft. Sa réussite dépendra essentiellement du niveau de nostalgie des joueurs les plus anciens, tous n’y trouveront donc pas leur compte, puisque rien n’est proposé pour accélérer concrètement la progression de ceux qui ont déjà pu explorer le monde à diverses reprises, les vieux briscards d’Azeroth.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

3 commentaires pour cet article :

  1. citation : « comme le papa du MMO « theme park ».

    qu’elle méconnaissance de son sujet ou alors une mauvaise maitrise des subtilité du language ou alors… c’est pour faire de la lèche auprès de joueurs passé et présent de wow lol.

    bref cette phrase est historiquement fausse. Par contre wow : à démocratisé le mmo et en a fait un succès indétronable mais après wow, aussi, cela été la dégringolade du genre « mmo ». wow a été signe du début de la séduction des « casual gamer » pour ce type de jeu.

    • Apparemment c’est plutôt à toi de refaire tes classes. Theme Park est le terme utilisé pour wow par tous les sites spécialisés. Mais monsieur sait mieux que tout le monde je suppose ^^

    • Troufignou

      Quitte à me citer, autant me citer en entier : « que beaucoup considèrent (plus ou moins à juste titre) comme le papa du MMO « theme park » « . Je sais, je sais, ça donne une raison de moins de râler quand les choses sont remises dans leur contexte, mais je suis un idéaliste, j’ose croire en l’honnêteté intellectuelle.
      Et WoW n’a pas démocratisé le MMO, d’autres s’en sont chargés avant lui. WoW a « juste » démocratisé (pas inventé) le « theme park », loin de moi l’idée de faire de la lèche à qui que ce soit, il faut juste se rendre à l’évidence : c’est le jeu qui a inspiré la plupart des titres du genre, et ses systèmes inspirent aujourd’hui encore.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |