Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Le premier Satellite de l’Angola a repris contact avec la Terre

Le premier Satellite de l’Angola a repris contact avec la Terre

Angosat 1, le premier satellite de l’Angola, ne donnait plus signe de vie depuis sa mise en orbite au mois de décembre 2017. Quelques heures seulement après le décollage du lanceur russe le transportant, Angosat-1 s’était muré dans le silence et refusait de transmettre la moindre donnée de télémétrie; les ingénieurs au sol n’étaient alors pas très optimistes sur les chances d’un « réveil » de l’engin spatial.

Finalement, et après des jours de travail acharné, les équipes de RKK Energia et de Roscosmos (l’Agence Spatiale Russe) affirment avoir réussi à reprendre contact avec le satellite quelques heures seulement avant la nouvelle année. Tous les systèmes de bord du Satellite fonctionnent désormais comme prévu et les ingénieurs cherchent désormais à comprendre les causes de cette panne soudaine…mais heureusement temporaire.

Du coté de l’Angola, c’est aussi un énorme soulagement dont se fait l’écho tous les médias du pays : l’échec initial de la mission du premier Satellite de télécommunication Angolais avait été vécu comme une quasi-humiliation. Angosat 1 devrait être complètement opérationnel d’ici deux à trois semaines.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |