Failles sur les processeurs : Intel, AMD et ARM réagissent, Microsoft sort un patch pour Windows

Spectre et Meltdown sont les noms donnés à deux failles de sécurité qui touchent les processeurs utilisés par la quasi-totalité des ordinateurs, des serveurs et potentiellement certains terminaux mobiles. Les processeurs d’Intel ont été visés au départ et les premières indications ont suggéré qu’un correctif pourrait réduire les performances jusqu’à 30%. Intel a pris la parole depuis.

« Intel et d’autres entreprises technologiques ont pris connaissance de nouvelles études en matière de sécurité (qui montrent que) certaines méthodes d’analyse de logiciel peuvent potentiellement, lorsqu’elles sont utilisées à des fins malveillantes, permettre d’accéder à des données sensibles sur des ordinateurs », indique Intel dans son communiqué. « Intel pense que ces failles ne permettent pas de corrompre, modifier ou effacer des informations », ajoute le groupe.

Intel a également décidé de mêler AMD et ARM dans cette affaire pour que toute la mauvaise presse ne lui tombe pas dessus. Le groupe précise aussi que les affirmations au sujet des performances qui vont être nettement réduites sont fausses. De son côté, AMD assure que ses processeurs ont un risque près de zéro d’être concernés et ARM explique que ses modèles sont pour le coup touchés.

Les deux failles de sécurité ont été découvertes par Google l’année dernière, mais sont rendues publiques seulement aujourd’hui. Microsoft a décidé de faire le nécessaire pour les boucher avec un patch disponible dès aujourd’hui sur Windows 7, Windows 8 et Windows 10.



Les derniers articles du site



Les derniers bons plans live du web