Tendances :iOS 12iPhone XApple WatchSamsung Galaxy S9Android 9.0 P
Vous êtes ici : KultureGeek Internet La CNIL met en demeure WhatsApp pour le partage des données de ses utilisateurs avec Facebook

La CNIL met en demeure WhatsApp pour le partage des données de ses utilisateurs avec Facebook

WhatsApp s’est fait taper sur les doigts par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Elle met en demeure la messagerie instantanée pour le partage des données de ses utilisateurs avec Facebook. Pour rappel, WhatsApp appartient à Facebook.

En 2016, WhatsApp avait annoncé publiquement que les données de ses utilisateurs allaient être transmises à Facebook notamment pour faire du ciblage publicitaire. L’Europe a rapidement tiré la sonnette d’alarme en demandant à WhatsApp de stopper cette pratique pour les utilisateurs européens. WhatsApp a depuis annoncé que les données des 10 millions d’utilisateurs français n’ont jamais été traitées à des fins de ciblage publicitaire, mais la CNIL a tout de même relevé plusieurs manquements à loi Informatique et Libertés.

WhatsApp partage avec Facebook des données à des fins de « business intelligence » et de sécurité. Sont ainsi partagées des informations sur les utilisateurs comme le numéro de téléphone, ainsi que des informations relatives à leurs habitudes d’utilisation de l’application. Le vrai problème concerne les données du « business intelligence ». La CNIL explique que la transmission de données pour cette finalité ne se repose sur aucune des bases légales qu’exige la loi Informatique et Libertés, notamment parce que le consentement de l’utilisateur est confus à ce sujet. D’autre part, WhatsApp ne peut se prévaloir de son intérêt légitime à transférer massivement des données à Facebook dans la mesure où cette transmission ne s’accompagne pas des garanties suffisantes.

La CNIL a déjà demandé à plusieurs reprises à WhatsApp de lui communiquer un échantillon des données des utilisateurs français qui sont transmises à Facebook. WhatsApp a refusé jugeant qu’il dépend de la législation des États-Unis et non de la France. La CNIL a donc décidé de mettre WhatsApp en demeure, le service a un mois pour se conformer à la loi.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. et sinon?
    la CNIL ne pourra pas bloquer grand chose au final
    commencer par ordonner qqes changements aux DNS des ISP francais….. bof
    Interdire des adresses IP depuis les ISP francais ?
    Interdire l’appli sur le store (francais donc)?….. bof

  2. Fallait agir avant le rachat (Ou au moment du rachat ;)).

    Genre : pas d’info envoyé à la maison mère MDRRRRR

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos | Confidentialité |