BlackBerry et Qualcomm renforcent leur partenariat autour de la voiture connectée

La voiture connectée est certainement l’un des marchés clés du futur de la technologie. BlackBerry et Qualcomm ont justement annoncé aujourd’hui avoir renforcé leur accord.

BlackBerry, qui a développé son hyperviseur (plate-forme de virtualisation qui permet à plusieurs systèmes d‘exploitation de travailler en même temps), QNX Hypervisor 2.0, a annoncé son intention d‘utiliser l’électronique de Qualcomm pour ses systèmes de contrôle virtuel de l‘habitacle et de contrôle des passerelles électroniques, ainsi que pour l‘info-divertissement.

Le système QNX de BlackBerry a l’avantage de fonctionner avec les derniers processeurs mobiles de Qualcomm, déjà utilisés dans les smartphones. Ceci va permettre de réduire les coûts et la complexité de l’électronique des voitures.

Le marché du semi-conducteurs, très sollicité par les smartphones et les autres terminaux high-tech, va grandir avec le temps. C’est notamment pour cette raison que Qualcomm projette de racheter NXP Semiconductors pour 38 milliards de dollars (32,2 milliards d’euros). Il doit pour l’instant attendre l’accord des autorités, ces dernières doivent juger si un tel rachat ne va pas avoir de « mauvaises » conséquences pour les consommateurs avec de la concurrence déloyale et des prix potentiellement en hausse.

On peut rappeler que BlackBerry ne s’intéresse plus réellement aux smartphones aujourd’hui puisque le groupe canadien se focalise sur les services et la sécurité. La voiture connectée est un secteur où BlackBerry peut justement proposer les deux prestations.