Investissement dans le bitcoin : les Français sont appelés à « la plus grande vigilance » par les autorités financières

Faut-il investir dans le bitcoin ? On peut être tenté au vu du cours qui ne cesse de grimper : un bitcoin dépassait les 700 euros il y a un an, il est proche de 9 600 euros aujourd’hui. Mais il est important de ne pas se précipiter.

L‘Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) ont publié un communiqué commun dans lequel elles invitent les Français « à la plus grande vigilance avant d’envisager d’y investir une partie de leur épargne ». Pourquoi ? Parce que le bitcoin est une monnaie virtuelle et qu’elle peut chuter du jour en lendemain, tout comme elle peut bondir. Il n’y a pas d’organisme qui régule cette cryptomonnaie, contrairement à l’euro ou au dollar par exemple.

« L’achat-vente et l’investissement en bitcoins s’effectuent à ce jour en dehors de tout marché réglementé. Les investisseurs s’exposent par conséquent à des risques de perte très élevés en cas de correction à la baisse et ne bénéficient d’aucune garantie ni protection du capital investi », écrivent les autorités financières françaises qui ajoutent que le bitcoin se repose sur un « actif spéculatif ».

Le bitcoin a dépassé le cap des 10 000 dollars pour la première fois la semaine dernière. En réalité, le cap des 11 000 dollars a été atteint dans la foulée. À l’heure où cet article est publié, le cours du bitcoin est de 9 556,40 en euros. Le cap des 10 000 euros n’est plus très loin et devrait être atteint cette semaine.