Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone

[Test] Huawei Mate 10 Pro : le nouveau boss de la galaxie Android ?

Le Mate 10 Pro n’est pas n’importe quel smartphone haut de gamme de la galaxie Android. Ce mobile à la fiche de specs explosive est en effet avant tout le porte étendard du seul fabricant qui semble à même de faire vaciller Samsung de son piédestal. Tout comme Samsung, Huawei conçoit en effet ses propres processeurs (les Kirin), y rajoutant même ici des coeurs entièrement dédiés aux fonctions d’IA et de Machine Learning, comme sur le A11 Bionic d’Apple, et tout comme Samsung encore, Huawei a pour objectif déclaré d’être le roi absolu du marché mobile. Mais que veut réellement le fleuron du troisième fabricant mondial ? Car après tout, un mobile n’est pas seulement une fiche détaillée de caractéristiques, aussi impressionnantes soient-elles ? Nous pouvons déjà le dire avant de détailler notre test : le monde vient de trembler sous nos petits doigts agiles…

Une beauté brute

La finition sans concession n’est pas l’apanage d’Apple ou de Samsung; le Pro Mate 10 est un appareil sans fioritures de design certes, mais qui parvient à s’imposer comme une beauté brute avec son large dos en verre surplombé des deux capteurs LEICA et du capteur d’empreinte, comme taillé d’un bloc dans la masse, le Mate 10 Pro dispose d’un écran quasi bordless qui semble se fondre jusqu’aux pourtours du boitier avec un fond d’écran bien sombre (clui livré en standard par exemple). Les pixels noirs (et donc éteints) de la dalle OLED sont alors indiscernables des bordures; l’effet est particulièrement agréable au regard. Du côté des ports, on retrouve le classique USB-C et …c’est tout; pas le moindre port jack visible sur les bordures arrondies (dont le design est par ailleurs largement inspiré de celui des derniers iPhone). Le boitier au dos très légèrement courbe tient bien dans la main, et ce malgré la taille globale de l’engin qui avec une dalle au ratio de 18:9 se destine avant tout à être utilisé à deux mains. A noter enfin que le capteur biométrique (au dos) tombe facilement sous le doigt, et qu’il s’avère redoutable de rapidité.

Quand l’OLED va, tout va

Huawei passe enfin sa gamme Mate Pro à l’OLED, et c’est une totale réussite; profondeur des noirs (et donc du contraste), lisibilité en plein jour, de très bons angles de vision (presque sans dérive colorimétrique), des couleurs extrêmement fidèles, un niveau de réflexion parmi les meilleurs que nous ayons constaté sur smartphone, aucune rémanence, une luminosité maximale impressionnante pour de l’OLED (mesurée à 540 cd/m²) et un taux de latence très faible, ce qui sera bien sûr un gros avantage pour les jeux. Bref, la dalle 6 pouces et de définition 2160 x 1080 pixels (Full HD+) du Mate 10 Pro est une vraie merveille, du même niveau ou presque que celle des derniers Galaxy S8 ou Note 8, ce qui n’est pas peu dire. Avec de bonnes vidéos HD ou Full HD sur Youtube, c’est un régal, une prestation de haut niveau qui n’est ici ternie que par des hauts parleurs « stéréo » franchement moyens, cees derniers délivrant un son manquant d’amplitude et surtout de netteté sonore; c’est très dommage à vrai dire, car il s’agit du seul véritable défaut de l’appareil (un défaut qui lui vaut de passer à côté de la note maximale). Mais quelle dalle !

De la puissance sous le Kirin

A l’instar des iPhone ou des Galaxy, le Mate 10 Pro embarque un processeur propriétaire et non un Snapdragon de dernière génération; le Kirin 970 annonce la couleur avec des performances théoriques largement égales voire supérieures à celles du Snapdragon 835. A la série de benchmarks AnTuTu, le Kirin 970 obtient des résultats flirtant avec la barre des 180 000 point, soit à peu près au même niveau que le OnePlus 5 et devant les Galaxy S8/Note 8 ou le dernier HTC U11. Le SoC du 970 est aussi le premier à intégrer le tout dernier iGPU Mali G72, un monstre de puce graphique à 12 coeurs, qui déroule une capacité de traitement 20% supérieure à la génération précédente (Mali 540). C’est bien simple, seul l’A11 Bionic d’Apple parvient à faire mieux (environ 210 000 aux tests AnTuTu). Cette puissance a son importance dans l’usage quotidien de ce mobile : la fluidité de l’interface est un régal, le capteur biométrique répond instantanément et l’autofocus de l’APN est le plus rapide de tous les smartphones Android passés entre nos mains; ceci étant dit, on regrette que les fonctions d’IA propres au Mate 10 Pro (Assistant) ne soient pas encore localisées en français. Quant aux jeux, le combo Kirin 970 + iGPU Mali G72 donne des résultats tout simplement épatants. Ceux qui veulent une petite console mobile dans les mains savent désormais vers qui se tourner (de plus, le smartphone ne chauffe jamais trop même en usage intensif).

Double capteur Leica…et beaucoup de lissage

Avec son double capteur LEICA, les performances photos du Mate 10 Pro étaient attendues au tournant…et malheureusement, celles-ci déçoivent un tout petit peu. Le problème ne vient pas ici du rendu global des clichés, excellent en mode automatique et dans de bonnes conditions de luminosité, mais d’un lissage des détails souvent excessif (surtout sur les zones sur ou sous-exposées), un lissage dû ici à l’ISP de Huawei et non aux capteurs proprement dit.

Le traitement des couleurs est très fidèle mais un peu terne, mais la précision de l’image en prend un coup dès lors que la luminosité vient à manquer (le lissage est encore plus prononcé dans ces conditions de prise de vue); quant au zoom X2 promis, celui-ci reste numérique (avec tous les défauts inhérents).

Ces défauts sont d’autant plus dommages ici  que les clichés ont une bonne « tenue » photographique, avec par exemple un effet bokeh très réussi, une dynamique globale très acceptable et un système d’autofocus/mise au point très, mais vraiment très rapide.

On a un peu l’impression en fait que Huawei a sous-exploité ce double capteur LEICA (un capteur 20 MPx monochrome accompagné d’un capteur couleur 12 MPx) mais qu’une mise à jour logicielle de la partie ISP pourrait largement améliorer quelques éléments de rendus (surtout concernant le lissage). Le capteur frontal 8 MPx ne fait pas de miracles, mais permet au moins de sortir des visages assez détaillés et là encore, avec des détails assez lissés; au moins, on se passera de filtres Snapchat…

Un champion de l’autonomie

Avec plus de 17 heures d’usage constant et courant entre deux recharges, le Mate 10 Pro est notre nouveau champion dans la catégorie « Autonomie ». Avec ce type d’appareil, il devient largement possible de tenir 1 journée 1/2 sans prise; tout dépendra bien sûr de votre utilisation : en mode jeux (et surtout avec des titres 3d « intensifs »), l’autonomie ne dépassera pas 5 à 6 heures, ce qui reste néanmoins dans le haut du panier. Le Mate 10 Pro est livré avec un chargeur « rapide », qui lui permet de se regonfler à bloc en seulement 1h30.

Conclusion

Beau, très puissant, fort en tout sauf peut-être au niveau audio, le Mate 10 Pro réalise la prouesse de détrôner le Galaxy Note 8 en tête de liste des smartphones Android les plus équilibrés et performants. La démonstration de force de Huawei est plus que convaincante : le fabricant chinois, numéro trois mondial, prouve ici qu’il a les moyens de ses ambitions démesurées. Maitre d’oeuvre de ses processeurs, hyper réactif pour s' »s’inspirer » des technologies concurrentes, Huawei ressemble à un Samsung décomplexé…et avec encore plus d’appétit. Et dire que le Mate 10 Pro pourrait bien n’être que le hors d’oeuvre …

 

Le Mate 10 Pro est disponible à la vente sur le site de la FNAC ou chez Boulanger au tarif indicatif de 799 euros. 

9/10

Affichage

9/10

Design

9/10

Performances

10/10

Autonomie

9/10

Notre avis

- Beau boitier
- Superbe écran OLED
- Super-puissant 
- Autofocus ultra-réactif
- Très autonome
Pour
Contre
- Une partie audio à revoir
- Le double capteur LEICA aurait pu être mieux exploité 
- Pas encore d'IA en Français


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

6 commentaires pour cet article :

  1. Je confirme, depuis que je l’ai j’ai oublié Apple et mes années de fidélités

    • Le problème pour ceux qui n’aiment pas Android c’est l’OS pas le smartphone.

      • Désolé mais Android depuis un bon moment est bien meilleur dans ses menues et réglages c’est moins casse pied qu’avant… juste les gens reste dans leur zone de confort ou certain on du mal à accepter que Android est équivalant de iOs…

      • Mon commentaire ne donnait pas mon avis personnel mais celui de la plupart des ceux qui ne veulent pas passer ou retourner sur Android.

        Pour mon cas le seul soucis avec Android c’est le manque d’imessage car la plupart des mes contacts sont sur iOS.

    • Cheikh BESAKA

      Je confirme, c’est un monstre comme téléphone, batterie de ouffffffffffffffffff

  2. D’autant qu’EMUI, la surcouche maison propose une expérience quasi similaire à iOs. À titre personnel, je vois pas de différence. Et je confirme, smartphone très très puissant, excellent en tout. Je suis Ravi de mon achat. Puissant, autonome, facile à utiliser, polyvalent et peu cher (pour un hdg actuel où tout se joue dans les 1000€…), bref, que demander de plus ?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |