Lenovo prend le contrôle de la division PC de Fujitsu

Le constructeur japonais Fujitsu a accepté de vendre sa division dédiée aux ordinateurs au constructeur chinois Lenovo. L’annonce a été faite aujourd’hui, en même temps que la publication des résultats financiers de Lenovo.

Dans le détail, Lenovo va contrôler 51% de la division dédiée aux ordinateurs. Le constructeur a « seulement » déboursé 25,5 milliards de yens (environ 192 millions d’euros) pour obtenir cette part, ce prix bas s’explique par les difficultés rencontrées par Fujitsu au fil des derniers trimestres. Mais Fujitsu va tout de même conserver 44% des parts et la Banque de développement du Japon (DBJ) va prendre les 5% restants pour 2,5 milliards de yens (environ 18,8 millions d’euros). Le rachat devrait être bouclé au cours entre avril et juin 2018, selon les dires de Lenovo. Le groupe cherche à se concentrer davantage dans les services informatiques qui ont l’avantage d’être plus rentables.

La coentreprise entre Lenovo, Fujitsu et la Banque de développement du Japon aura pour nom Fujitsu Client Computing Limited. Les PC vendus seront toujours sous la marque Fujitsu.

On peut rappeler que le projet d’union avec Lenovo avait été annoncé il y a un an. Auparavant, Fujitsu avait vainement essayé de marier ses PC avec Vaio (ancienne division PC de Sony) puis avec Toshiba.