Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Une commission d’enquête est demandée pour établir les liens entre Microsoft et le ministère des Armées

Une commission d’enquête est demandée pour établir les liens entre Microsoft et le ministère des Armées

Le ministère des Armées et Microsoft ont récemment renouvelé un accord d’exclusivité pour l’utilisation des logiciels du second par le premier. Cet accord dérange la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam qui a demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire. Elle veut faire la lumière sur les liens qu’entretiennent le ministère et Microsoft.

Dans un communiqué, celle qui est secrétaire de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat dit s’inquiéter « des risques que ce contrat fait peser à notre sécurité et notre souveraineté numériques ainsi que des conséquences pour l’industrie française et européenne du logiciel ». Elle évoque également les pratiques fiscales de Microsoft, sachant que l’accord a été signé avec Microsoft Irlande et non Microsoft France. Par conséquent, les impôts seront inférieurs.

Le ministère des Armées se défend sur le sujet, jugeant que l’accord passé avec Microsoft est « indispensable et indiscutable » au vu des services proposés. Mais pour la sénatrice, d’autres solutions existent, dont les logiciels libres. C’est vers cette voie que se sont dirigés la gendarmerie et le ministère de la Défense italien par exemple.

La sénatrice souhaite que les parlementaires fassent la lumière sur cette affaire « afin d’exercer pleinement leur rôle de contrôle du gouvernement mais aussi pour éclairer de futurs choix technologiques du ministère des Armées ou d’autres administrations ».



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

4 commentaires pour cet article :

  1. Le jour où les États tourneront à Linux et aux Logiciels Libres, ce sera un beau jour.

  2. Ouais enfin on dira ce qu’on veut, mais les logiciels libre sont souvent à la ramasse sur les logiciels de Microsoft. Y’a juste à voir Office et libreoffice, c’est le jour et la nuit entre les deux.

    • Ok mais ça reste des logiciels de bureautique et je ne pense pas que l’armée les utilisent dans toute leur puissance. Donc des équivalents libres devraient être largement suffisante, et je rappel qu’ils sont gratos 😎 et puis pas de problème de conscience par rapport à l’évasion fiscale.

  3. Cash investigation en avait parlé l’année dernière (marchés publiques, le grand dérapage), il était temps que quelqu’un se penche sur ce dossier.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |