Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone

[Test] Meizu M5c : le smartphone polyvalent à moins de 130 euros

Peut-on encore s’offrir un « vrai » smartphone à moins de 200 euros ? Un appareil polyvalent et qui « fait le job » sans vous forcer à casser votre PEL ? A moins de 130 euros, le Meizu M5c est même l’un des moins chers des smartphones d’entrée de gamme actuels; mais justement, à ce prix plancher, est-ce encore réellement un outil polyvalent ou bien un « simple » téléphone avec quelques fonctions optionnelles ? Le test qui suit nous permet d’apporter une réponse plus nuancée qu’on ne l’aurait cru de prime abord…

Elégant malgré le plastique

Malgré sa coque en plastic plus « cheap » que chic, le M5c reste plutôt élégant avec ses bordures rondes et de style « indus » largement empruntées au design de l’iPhone. Sous cette coque légère, les composants ne feront pas vraiment vibrer la corde technophile de nos lecteurs : dalle IPS HD (720p), processeur MediaTek MT6737 à 4 coeurs, GPU Mali-T720, 2 Go de RAM, 16 Go de capacité de stockage (+ micro SD), APN , batterie 3 000 mAh et même la connexion 4G LTE, le tout sous Android 6.0; pas fou donc, mais pas honteux non plus, surtout à ce tarif.

Un écran IPS efficace, mais peu lumineux

Dès l’allumage on constate que l’écran IPS tient plutôt bien son rang; à ce tarif, on disposait encore il y a peu de dalles TN, très faiblement contrastées. Les couleurs manquent certes cruellement de punch … mais sont étonnamment fidèles, même si la dalle « tire » globalement beaucoup trop vers le bleu; le contraste est moyen, et avec une luminosité maximale mesurée à 350 cd/m² on peut oublier la consultation en plein soleil; en journée, mieux vaudra donc trouver un coin ombragé pour distinguer quoi que ce soit. In fine, l’affichage reste toutefois correct et permet de surfer, regarder des vidéos Youtube ou de jouer dans de bonnes conditions. A noter que le bouton Home est de type semi-tactile (plutôt réactif), avec une vibration pour marquer les interactions; ce n’est pas à proprement parler du « retour haptique », mais l’effet est sympathique. La partie sonore du M5c est raccord avec l’affichage : correcte sans plus, mais l’absence de saturation est appréciable.

La dalle est ici à son point de luminosité maximum, et il ne fait pas un grand soleil…

OK pour le jeu casu et le surf

Côté puissance, il n’y a pas de miracle; le M5c en garde assez sous la pédale pour les tâches de base et les jeux casuals ou « low-poly » (comme Stack, Jelly Jump, Tunnel Rush, Spiral, qui ont tourné sans difficultés sur le mobile); sur les jeux plus sophistiqués, le framerate chute lourdement et l’on frôle parfois l’injouable. Pour les autres usages, il n’y a pas grand chose à redire; l’interface n’est presque jamais à la peine (quelques ralentissements tout de même ci et là); là encore, l’absence de puissance se fera surtout ressentir sur des applications plus gourmandes; mais qui achète le M5c pour faire du calcul intensif ou de la retouche photo ?

Photo : correct en journée, médiocre en basse lumière

Et puisqu’on en est à parler de photo, disons tout net que les résultats sont très contrastés selon qu’on photographie en plein jour (ou en conditions d’éclairage optimal) ou dans l’obscurité. Passons rapidement sur les résultats obtenus en conditions de faible lumière, qui sont tout bonnement catastrophiques, avec souvent une bouillie de pixels à l’arrivée (malgré un capteur 8 MPx tout de même). En revanche, les résultats sont plutôt corrects en pleine journée, même si l’on note un gros manque de piqué, des blancs systématiquement brûlés et une mise au point un peu trop resserrée sur le sujet. Pour des photos de famille ou de vacances, les résultats obtenus seront sans doute largement satisfaisants…si vos activités sont plus diurnes que nocturnes.

Une autonomie un peu juste

On pourrait penser que le manque de puissance du M5c, cumulé à une batterie 3000 mAh aboutirait une autonomie explosive; malheureusement ce n’est pas le cas : notre appareil de test a tenu une petite dizaine d’heures (surf, photo, jeu), un résultat plutôt très moyen alors même que le processeur n’est pas franchement sollicité au delà de toute mesure.

Conclusion : polyvalent, mais pas trop non plus…

Malgré son prix plancher et des spécifications guère plus élevées, le M5c est un appareil qui s’avère relativement polyvalent…tant que l’on s’en tient à des usages « standards ». Certaines contraintes évidentes (écran peu lisible en journée, photos « basse luminosité » médiocres) minorent cependant cette bonne impression globale; au regard de son prix, il ne fait aucun doute que le M5c « fait le job » … mais pas plus…

Le Meizu M5c est disponible à l’achat en 4 couleurs sur le site Amazon au tarif de 129,70 euros. (ou Darty ou la Fnac)

5/10

Affichage

7/10

Design

6/10

Performances

6/10

Autonomie

6,5/10

Notre avis

- Prix
- Écran IPS 
- Son correct
- Photos correctes en plein jour 
- Joli design
Pour
Contre
- Écran très peu lumineux 
- Photos de nuit médiocres
- Autonomie très moyenne 
- Peu puissant


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

4 commentaires pour cet article :

  1. Bonjour, je cherchais justement un smartphone pour maximum 150€. Celui-ci me semblait bien… jusqu’à l’annonce de la batterie.
    Pour un usage basique (surf, parfois jeux), pensez-vous que la batterie tiendrait une bonne journée ou recommanderiez-vous un autre produit ?

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |