Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Jeux vidéo Selon Electronic Arts, le freemium est le modèle économique du futur

Selon Electronic Arts, le freemium est le modèle économique du futur

Depuis quelques temps maintenant, nous voyons des jeux gratuits en apparence sur les boutiques d’applications des différentes marques (Apple, Google,…) mais ayant un coût caché une fois téléchargés. En effet, ces achats intégrés ne sont pas obligatoires pour évoluer au cours d’une partie mais sont fortement recommandés pour avoir une meilleure expérience. Le dernier en date qui a fait parler est Real Racing 3, un jeu de course disponible sur iOS et Android. Les utilisateurs peuvent se le procurer gratuitement sur leurs plate-formes respectives. Une fois entrés dans la partie, ils sont invités à dépenser de l’argent (réel) pour obtenir de nouveaux véhicules, divers bonus non négligeables. Le plus critiqué à son lancement, qui l’est toujours à ce jour, concerne les réparations de voitures. En effet, pour réparer son véhicule, le joueur doit attendre patiemment quelques minutes avant de pouvoir rejouer… sauf s’il paie, dans ce cas il peut repartir sur la piste.

Logo Electronic Arts
Nick Earl, le senior vice-président d’Electronic Arts et manager général du label « All Play », s’est rapidement entretenu avec Pocket-lint à ce sujet. Il évoque notamment le succès rencontré de ce modèle économique dans plusieurs jeux mobiles dont Les Simpson: Springfield et Real Racing 3. Selon Earl, « le freemium est le futur ». Les joueurs auraient adopté ce système s’il se base sur les meilleurs téléchargements au travers des différentes boutiques. Le freemium permettrait ainsi d’apporter de nouvelles mises à jour avec du nouveau contenu, à défaut des grosses licences payantes qui, une fois proposées au téléchargement, n’apportent pas de grandes nouveautés sur la durée.

A vrai dire, le jeu Les Simpson: Springfield est le plus important. « En terme de revenus, il est aussi important que nos gros jeux sur consoles » déclare Earl. On comprend rapidement qu’Electronic Arts ne va pas abandonner le système freemium du fait que l’argent rentre bien, très bien même. Attention à ne pas se laisser avoir lors du téléchargement. Comme dit précédemment, les achats payants ne sont pas obligatoires mais de nombreuses spécificités vont tomber à l’eau. Les jeux ne seront pas exploités à 100%.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |