Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone

[Test] Galaxy Book : un convertible puissant, autonome et élégant, mais pas sans défauts

A priori, le Galaxy Book est le successeur tout désigné du Galaxy Tab Pro S sorti l’an dernier; mais le changement de dénomination ainsi que le positionnement radicalement hybride de cette nouvelle tablette-ultrabook en font cette fois un vrai concurrent du Surface de Microsoft; avec son écran tactile 12 pouces accompagné d’un stylet, son processeur i5 et son clavier rétroéclairé, cet hybride élégant et tout en finesse semble disposer des moyens d’être le nouveau porte-étendard de la catégorie des convertibles Windows.

Galaxy Book : légèreté et design ultra fin

Avec son hybride cuvée 2017, Samsung affine encore les lignes et le design; le Galaxy Book est en effet une superbe machine qui démontre à quel point Samsung est devenu quasiment l’égal d’Apple en terme de finition matérielle. Les formes arrondies du Galaxy Book rappellent d’ailleurs l’iPad, et l’on retrouve ce design indus/métal brossé particulièrement chaleureux et familier. Le Galaxy Book est aussi très léger (750 grammes pour la tablette + 410 gramme pour le clavier-support).

Un clavier productif et précis

Le clavier se prolonge en étui de protection, ce dernier servant aussi de support d’écran lorsque le Galaxy Book est utilisé en mode ultrabook. Les attaches magnétiques n’autorisent que 4 angles de position verticale, ce qui a l’avantage de gagner du temps mais ne permet pas toujours d’obtenir le positionnement d’écran le plus optimal en fonction de certains usages (sur les genoux par exemple). Le clavier offre un excellent confort de frappe (bonne sensation de retour malgré sa finesse) un point fort malheureusement contrebalancé par l’absence de support d’élévation; frapper totalement à plat n’est pas toujours des plus confortables, mais la précision des touches compense en partie ce léger défaut. Du côté du pavé tactile, pas grand chose à signaler même si ce dernier aurait gagné à être encore plus large.

Un écran AMOLED superbe mais une dalle trop brillante

L’écran AMOLED 12 pouces du Galaxy Book réalise presque un sans-faute : le contraste est maximal (noirs totalement … noirs), la luminosité est homogène, le ratio (3:2) est idéal pour un convertible et la température de couleur se situe à 6250 K. Le choix d’une dalle (très) brillante attire en revanche les reflets comme les mouches et la luminosité maximale attendue (autour des 470 cd/m2) ne permet pas toujours de compenser. De plus, la luminosité réelle de la dalle s’avère dans les faits assez décevante (peut-être est-ce dû à notre modèle de test), un manque de « punch » qui n’est cependant pas un problème dès lors que l’usage du Galaxy Book se limite à l’intérieur ou dans une pièce peu éclairée. Le convertible de Samsung est en revanche peu voire pas du tout adapté à des usages en extérieur, ce qui est bien dommage pour un appareil équipé d’une dalle AMOLED. Outre son contraste canon et sa colorimétrie quasi parfaite, cette dalle multi-points est aussi compatible avec un stylet (fourni). Globalement précis et réactif, le stylet du Galaxy Book n’est cependant pas exempt de tout défauts : nous avons en effet remarqué un léger décalage de quelques pixels entre la pointe du stylet et la zone d’écriture à l’écran; de plus, la latence est certes très faible, mais ne donne pas la sensation de réactivité totale que l’on a pu ressentir avec le dernier Surface Pro ou l’iPad Pro. Rien de vraiment contraignant à l’usage cependant, et les outils graphiques restent très plaisants à utiliser avec ce stylet.

Le Galaxy Book envoie du bon son

Après l’affichage, le son, et de ce côté, le Galaxy Book envoie vraiment du bois: le son dégagé par les HP stéréo de l’appareil est clair, puissant, bien défini (voix très bien retranscrites), et ne sature pas trop lorsqu’on monte en puissance. Nul besoin ici de recourir à une enceinte Bluetooth, ce qui rend le visionnage des films et séries particulièrement agréable. En revanche, et puisqu’il faut bien en parler, la partie photo/vidéo de ce convertible ne laissera pas de souvenirs impérissables; les 13 MPx du Galaxy Book ne sont clairement pas optimisés comme les 12 MPx du Galaxy S8 et les photos se contentent d’être convenables en plein jour (et franchement pas terribles en basse lumière). Pour la caméra frontale, c’est encore pire. Passons…

Un convertible puissant et adapté à presque toutes les tâches

Equipé avec un processeur Intel i5-7200U, le Galaxy Book est un convertible taillé pour les tâches de productivité (y compris la bureautique lourde). Le Windows 10 « bicéphale » pré-installé (mode tablette ou mode notebook au choix) ne montre aucun signe de ralentissement. On a beau chercher la faille, il n’y en a pas, et Windows 10 reste un modèle de fluidité pour (presque) tous les usages. Certes, avec sa carte graphique intégrée Intel HD Graphics 620, il ne faudra pas s’attendre à des miracles sur les derniers jeux 3D, mais la puissance disponible sous le capot est largement suffisante pour faire tourner des titres indés ou des productions un peu plus anciennes. Poussé dans ses retranchements, le CPU a en revanche tendance à faire un chauffer la bécane (près de 40° mesurés sur la coque) mais cela reste toujours dans les limites de l’acceptable; pour être plus clair encore, vous ne vous brulerez pas les doigts…Dans la catégorie des petites récriminations, on notera aussi un nombre de ports et entrée/sortie assez faibles (Deux ports USB-C, une entrée pour SDCard et un port Jack). Sachant que le port USB-C peut aussi servir à la recharge du Galaxy Book, il ne reste pas grand chose à se mettre sous la dent si l’on doit y brancher plus d’un périphérique.

Paré pour une journée de travail…sans fil de recharge à la patte

Le Galaxy Book est un convertible autonome, l’un des plus autonomes que nous ayons testé jusqu’à maintenant; le convertible tient près de 11 heures en utilisation courante (du surf, du jeu, un peu de bureautique et de la vidéo Netflix) et près de 8 heures en lecture vidéo continue. C’est bien, très bien même; il est tout à fait envisageable de partir au bureau avec son Galaxy Book sans se soucier d’emporter le câble d’alimentation…L’appareil se recharge en deux petites heures.

Conclusion : si près du but …

Il ne s’en est pas fallu de beaucoup; le Galaxy Book est un « 2 en 1 » puissant, beau, autonome et léger, qui dispose en sus d’un écran parfaitement contrasté. Mais le choix d’une dalle très brillante, quelques soucis ergonomiques ainsi qu’ partie stylet encore techniquement perfectible ne lui permettent pas de lutter au niveau du Surface Pro 4 ou de l’iPad Pro (qui n’est certes pas un convertible au sens strict, mais qui est lui est largement supérieur sur la partie tablette, sans même compter l’arrivée d’un iOS 11 orienté productivité). Malgré ces quelques réserves, le bilan reste malgré tout très positif, car le convertible de Samsung a aussi de beaux atouts qui en font un choix solide sur le créneau spécifique de l’hybride productif…

Le Galaxy Book 12 pouces sous processeur i5 est disponible à la vente sur le site en ligne de la FNAC :

 

8/10

Affichage

8/10

Design

8/10

Performances

8/10

Autonomie

7,5/10

Notre avis

- finition impeccable 
- léger
- puissant
- autonome 
- écran bien contrasté
- bon clavier
Pour
Contre
- dalle trop brillante
- Stylet perfectible 
- APN très moyen
- peu de ports ou entrées/sorties


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |