Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Matériel et Accessoires Microsoft Surface : les taux de retour élevés confirmés par un leak de mémo interne

Microsoft Surface : les taux de retour élevés confirmés par un leak de mémo interne

Suite au « déclassement » des Surface Pro 4 par Consumer Reports, Microsoft avait répliqué en arguant que ses propres chiffres internes concernant les retours de machines étaient beaucoup moins élevés que les 25% de problèmes (en deux ans d’utilisation) reportés par  CR. Mais malheureusement pour le géant de Redmond, le leak d’un mémo interne récupéré on ne sait comment par Paul Thurrott (un journaliste spécialiste de Microsoft on ne peut plus sérieux) montre que les chiffres de retour des Surface Pro 4 et des Surface Book sont anormalement élevés, et ce dès les premiers mois de commercialisation !

Ainsi, sur sa seule période de lancement, le Surface Book atteindrait déjà les 17% de retour tandis que le Surface Pro 4 culminerait à 16% de retour seulement 1 mois après sa commercialisation. La tablette hybride descendrait toutefois en dessous des 10% de retour après cette période, comme si Microsoft avait rapidement corrigé les causes de ces pannes matérielles. Malgré les corrections de Microsoft, ces chiffres semblent en phase avec ceux de Consumer Reports qui parle de 25% de problèmes constatés sur 2 ans d’utilisation. Le gros des soucis semble toutefois s’être concentré sur le Surface Book, dont les chiffres de retour sont véritablement inquiétants et laissent circonspects concernant le contrôle- qualité chez Microsoft. Par ailleurs, les principales pannes intervenues sur ce modèle n’auraient été corrigées qu’au bout de 4 mois., un délai très (trop) long pour permettre de faire une bonne première impression.

Thurrot confirme aussi que face à la recrudescence de ces problèmes hardware, Satya Nadella en personne aurait rencontré les cadres dirigeants de Lenovo pour comprendre comment ces derniers faisaient face à certains dysfonctionnements de la plate-forme Skylake d’Intel, notamment la gestion de l’autonomie. Nadella aurait alors eu la surprise d’apprendre que Lenovo n’enregistrait aucun soucis particulier de son côté, ce qui renvoyait la responsabilité finale aux équipes des Microsoft. Le mémo en fuite rapporte aussi que les ingénieurs de Microsoft ont travaillé sans relâche et presque jusqu’à épuisement afin de résoudre l’ensemble des anomalies constatées. Si le contenu du mémo était avéré, cela signifierait à tout le moins que Microsoft reste encore avant tout un éditeur de logiciel, qui a encore beaucoup à apprendre concernant la conception et la fabrication hardware.

Sourcetheverge


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. Purée, moi qui envisageais d’acheter une surface pour du dessin numérique, je vais peut être m’abstenir et vendre un rein pour du wacom…

  2. Yvano Latour

    Bonjour ,
    Je suis heureux de voir que mon problème n’est pas unique, j’ai acheté une surface pro en 2013 avec le premier clavier couvert . Au bout d’un an le clavier ne répondait plus au commende. J’ ai opgrader a window 10 et la tablette a planté et il a fallut aller au magasin de Microsoft de Toronto pour réinstaller le window 10, j’étais au Venezuela et je n’ai pu utiliser ma tablette pour 4 mois. Maintenant j’ai des problèmes avec ( branché pas en charge ) jai trouvé que la fiche qui se branche a la tablette donne de mauvais contact et surchauffe. Je crois que se problème est la responsabilité de Microsoft, j’apprécies le rappel de la première section de la fiche de branchement mais l’autre section subis une surchauffe et je ne comprend pas pourquoi. Je me souviens a la sortie au début des surfaces dans la critic on mentionnais une surchauffe de la tablette. Réponse de Microsoft problèmes réglés ( ? ) Merci de m’avoir lu

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |