Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Science Des chercheurs parviennent à encoder un film dans de l’ADN de bactéries

Des chercheurs parviennent à encoder un film dans de l’ADN de bactéries

Des chercheurs de la prestigieuse Université de Harvard ont réussi l’impensable en parvenant à encoder un film dans de l’ADN de bactéries toujours vivantes. En 2012, les mêmes chercheurs étaient parvenus à stocker un ouvrage de 50 000 mots dans un brin d’ADN, mais cette fois, la prouesse scientifique et technologie est d’un tout autre niveau.

Le groupe de recherche mené par Seth Shipman s’est servi du procédé d’édition des gênes CRISPR afin de « re-coder » en partie les gênes d’une bactérie E. Coli (des bactéries que l’on trouve généralement dans…les selles). Chacun des pixels du film (un extrait de « Human and Animal Locomotion » de Muybridge) a été « traduit » dans un code ADN, reconstituant ainsi une image complète qui a été ensuite encodée dans la bactérie; cet encodage était ensuite dupliqué dans le génome de la bactérie par la bactérie E.Coli elle-même (une de ses particularités).

Au bout de quelques jours de ces séances de séquençages/encodages (et de multiplication des bactéries), les chercheurs disposaient enfin d’un film complet (un film de cinéma fait 24 images/seconde, mais il ne faut que quelques images – et donc ici quelques jours – pour aboutir à une animation image par image) : il a été possible de reconstituer l’animation complète en séquençant à nouveau l’ADN des bactéries afin de récupérer le « film » intégral enregistré dans le génome. Et surprise, 90% des informations stockées dans le génome étaient encore parfaitement intactes.

Un seul gramme d’ADN étant capable théoriquement de stocker jusqu’à  200 pétaoctets de données, on mesure à quel point l’ingénierie de l’ADN sera sans doute en jour en mesure de révolutionner le stockage de données numériques. Ira t-on jusqu’à stocker nos données personnelles dans notre propre ADN ?



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. C’est les espions qui vont être contents, pour faire sortir des infos, et puis avec 200po, il y a de quoi faire.

  2. Du mal à percevoir l’évolution entre celle de 2012 et celle là, 50000 mots étant je pense de même taille numérique à encoder que un gif de 26×33 donc 858 pixel 858*24 images = 20000 si on travaille en base de 4 et qu’on encode les couleurs en nb maximal de couleurs du gif (256) on a besoin de 4 « bits » pour stocker une couleur puisque 4^4 = 256 donc 20000 * 4 = 80000 je doute qu’il faille moins pour les 50 000 mots puisque il faut 3 bits pour encoder une lettre 3*50000 lettres (la on est sur des mots) donc je vois pas l’exploit.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |