Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Apps Mobiles et Tablettes Spotify produirait de « faux » artistes afin de toucher leurs droits d’auteur.

Spotify produirait de « faux » artistes afin de toucher leurs droits d’auteur.

Spotify aurait-il franchi la ligne rouge afin de diminuer ses lourdes pertes (l’entreprise n’est toujours pas à l’équilibre des comptes) ? C’est en tout cas un énorme pavé dans la mare que vient de jeter le site Music Business Worldwide; en fait, les premières accusations de « faux artistes » remontent à l’an dernier, des accusations lancée elles aussi par le site Music Business Worldwide. Spotify aurait donc commandé des morceaux à certains producteur afin de les intégrer sous de faux noms d’artistes dans ses listes de streaming !

Astuce suprême, les droits d’auteur de ces morceaux (des pistes instrumentales de type musique d’ascenseur) seraient détenus in fine par Spotify. Ces morceaux seraient ensuite intégrés dans les playlists les plus écoutées, ce qui permettrait au service d’engranger de substantiels revenus sur chaque écoute.

Le 7 juillet dernier, Spotify a répondu (enfin) à ces accusations de façon très ferme : « Nous n’avons jamais créé de faux artistes pour les mettre dans des playlists, explique ainsi un porte-parole de la société. Nous ne possédons aucun droit, nous ne sommes pas un label, toute notre musique est licenciée auprès d’ayants droit que nous payons. Nous ne nous payons pas nous même. »

Il en fallait cependant plus pour impressionner Music Business Worldwide, qui dès le 9 juillet a publié la liste de 50 noms d’artistes parfaitement inconnus, référencés nulle part sur les autres plateformes de streaming ou sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook)…et qui pourtant sont en bonne place dans les playlists de Spotify ! Ainsi, Piotr Miteska, Benny Treskow et la cinquantaine d’autres noms d’artistes pas du tout illustres (normal, il n’existent pas) ont cumulé un total de 520 millions d’écoute, ce qui mécaniquement a généré 3 millions de dollars en droits d’auteur qui sont allés directement dans la poche de Spotify. Et ce n’est pas fini, car le fait même d’inclure ces « faux » artistes dans des playlists où sont référencées de « vrais » artistes ferait baisser le taux d’écoute pour chacune des véritables stars et ainsi…permettrait à Spotify de payer moins de droits d’auteur aux grandes majors de la musique. Un coup à plusieurs bandes donc…

Source01net


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |