Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Matériel et Accessoires L’USPTO annule la plupart des brevets du projet Loon (Google)

L’USPTO annule la plupart des brevets du projet Loon (Google)

C’est un véritable coup de tonnerre que vient de faire retentir l’USPTO; le bureau des brevets américains a en effet annulé la plupart des brevets clefs du Projet Loon de Google, ces ballons à haute altitude qui ont pour mission à terme d’offrir un accès internet partout dans le monde. Les brevets portaient principalement sur les modes de propulsion et de direction des ballons Loon ainsi que sur les procédés permettant au ballon de rester localisé à un endroit précis – autant dire des brevets essentiels pour que le projet puisse prendre forme – mais une petite société du nom de Space Data a convaincu l’USPTO que ses propres brevets – déposés bien avant ceux de Google – décrivaient des systèmes de contrôle similaires.

Projet Loon : le « génial » Google aurait-il copié le projet Loon sur son voisin Space Data ?  

En effet, dès l’an 2000, Space Data expérimentait déjà des ballons haute-altitude destinés à fournir un service de pagination partout sur la planète;  les premiers brevets furent déposée en 2001; les années suivantes, Space Data étendit la « portée » de son invention à la messagerie (2002), aux appels mobiles (2006) puis aux réseaux 4G LTE (2012). Pire encore, il semble bien que Google a récupéré certaines des « idées » de Space Data lors des négociations de rachats de l’entreprise qui se sont déroulées à la fin de l’année 2007 et en 2008 (négociations qui se sont soldées quelques mois plus tard par un échec).

Ainsi, le 15 février 2008, une douzaine d’ingénieurs Google ainsi que Sergey Brin débarquent au quartier général de Space Data situé à Phoenix. Durant les heures qui suivront, les ingénieurs visiteront le Network Operations Control Center (NOC) de Space Data, jetteront un oeil très intéressé sur quantité de données confidentielles et examineront même les systèmes de transmission à partir de la stratosphère. Durant cette même journée, Sergey Brin aurait « lancé » en personne l’un des ballons de Space Data avant de suivre sa progression géolocalisée à partir du système de centre de contrôle NOC.

Outre la décision de l’USPTO (largement favorable à Space Data), les deux protagonistes s’affronteront en justice dans le courant de l’année 2019. Et cette fois, Space Data semble partir avec un gros coup d’avance…



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |