Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Matériel et Accessoires Le Parlement européen veut lutter contre l’obsolescence programmée et demande des produits faciles à réparer

Le Parlement européen veut lutter contre l’obsolescence programmée et demande des produits faciles à réparer

Doit-on avoir des produits (comme les smartphones) plus durables qui puissent se réparer facilement ? Le Parlement européen le demande et dévoile quelques points précis à ce sujet dans un communiqué.

Le Parlement européen le dit clairement : il veut lutter contre l’obsolescence programmée. Voici les différents points mis en avant :

  • les produits devraient être conçus pour être solides, facilement réparés et de qualité: des « critères de résistance minimum » devraient être fixés par catégorie de produit dès leur conception
  • si la période de réparation est supérieure à un mois, la garantie devrait être étendue en fonction de ce délai
  • les États membres devraient prévoir des mesures d’encouragement en faveur de produits durables et réparables, et encourager les réparations ainsi que les ventes en deuxième main – ce qui pourrait contribuer à créer des emplois et à réduire les déchets
  • les consommateurs devraient avoir la possibilité d’opter pour un réparateur indépendant: les solutions techniques, de sécurité ou logicielles qui empêchent les réparations en dehors des circuits agréés ne devraient pas être encouragées
  • les pièces essentielles du produit, telles que les batteries et LED, ne devraient pas être fixées au produit, à moins que cela ne soit justifié pour des raisons de sécurité;
  • les pièces de rechange indispensables au bon fonctionnement du produit devraient être disponibles « à un prix proportionné à la nature et à la durée de vie du produit »
  • une définition à l’échelle européenne de « l’obsolescence programmée » ainsi qu’un système qui pourrait tester et détecter l’obsolescence programmée devrait être introduit, tout comme des « mesures dissuasives adaptées pour les consommateurs ».

Toujours selon le Parlement européen, 77% des consommateurs européens préféreraient réparer leurs biens plutôt que d’en acheter de nouveaux. Il ajoute qu’un « label européen volontaire » devrait être mis en place pour noter la durabilité, l’écoconception, et les capacités de modulation des composants.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

2 commentaires pour cet article :

  1. Ca serait tellement bien ! ;)

  2. Très bonne initiative. Vivement au Québec !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |