Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Hors-Sujet Abus de position dominante : l’Europe « punit » Google avec une amende record de 2,4 milliards d’euros

Abus de position dominante : l’Europe « punit » Google avec une amende record de 2,4 milliards d’euros

Cette fois, et contrairement à la tournure des événements aux Etats-Unis, Google n’échappera pas à la punition. La Commission européenne menée par l’incorruptible Margrethe Vestager vient en effet d’infliger à Google une amende record de 2,42 milliards d’euros pour des abus de position dominante répétés sur le service Google Shopping. Et les avocats du géant américain n’auront que très peu de temps pour se retourner : si la somme n’est pas payée d’ici 3 mois, la Commission infligera des astreintes équivalent à 5% du chiffre d’affaire moyen. Autant dire que la note déjà salée pourrait alors atteindre les sommets.

Le communiqué de la commission est aussi sec et cassant que l’amende elle même :  » Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l’UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d’innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d’un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l’innovation« . Il faut dire que Google Shopping est dans le collimateur de la Commission depuis des années, et que Google a longtemps freiné des quatre fers avant d’appliquer les modifications nécessaires. Le géant préférait alors répliquer que les accusations de l’Europe n’étaient pas fondées, une attitude fuyante qui n’aura fait que renforcer la détermination des membres de la Commission. La défense de Google pouvait même être interprétée comme une provocation alors même que la mise en avant des résultats de Google Shopping était plus qu’évidente. Les résultats des « boutiques » concurrentes étaient alors systématiquement placés en retrait, sans aucune justification réelle.

Et l’addition pourrait bientôt s’alourdir pour Google; la Commission planche aussi sur des abus de position dominante qui concernent cette fois la plateforme publicitaire AdSense ou bien encore les services Google fournis avec les smartphone sous Android. Le temps est vraiment passé à l’orage pour le numéro un de la recherche.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |