Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone
Vous êtes ici : KultureGeek Logiciels L’antivirus Kaspersky dépose une plainte antitrust contre Microsoft autour de Windows Defender

L’antivirus Kaspersky dépose une plainte antitrust contre Microsoft autour de Windows Defender

Kaspersky, le célèbre éditeur d’antivirus, a décidé de déposer une plainte antitrust contre Microsoft. Le problème évoqué n’est autre que Windows Defender, à savoir l’antivirus gratuit de Microsoft qui est intégré par défaut dans Windows 10.

Dans sa plainte, Kaspersky accuse Microsoft d’abus de position dominante et note qu’il pousse les utilisateurs à rester avec Windows Defender plutôt que les autres antivirus. Par conséquent, les éditeurs d’antivirus (dont Kaspersky, évidemment) peuvent connaître des pertes financières parce que les utilisateurs ne se sentent pas obligés de regarder les autres solutions disponibles sur le marché, qu’elles soient gratuites ou payantes.

Dans un billet, Eugene Kaspersky, le fondateur de Kaspersky, estime que Microsoft met en avant Windows Defender, alors que celui-ci offre un niveau de sécurité inférieur à ses produits ou ceux de la concurrence. Par conséquent, les utilisateurs avec Windows Defender ne sont pas très bien protégés et sont potentiellement plus sujets à des virus, malwares et autres éléments néfastes. De plus, Eugene Kaspersky affirme que Microsoft a réactivé Windows Defender chez les utilisateurs qui ont migré sur Windows 10, alors que Kaspersky était installé quand ils étaient sur Windows 7 ou Windows 8.1. Enfin, le fondateur de Kaspersky juge que Microsoft ne laisse pas assez de temps aux éditeurs d’antivirus pour faire leurs tests avec les dernières mises à jour de Windows 10 et s’assurer que tout fonctionne correctement.

La plainte a été déposée devant la Commission européenne et l’Office fédéral de lutte contre les cartels d’Allemagne.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

8 commentaires pour cet article :

  1. JadEstuaire

    De nos jours tout OS connecté se doit d’avoir une protection minimum fournie avec l’OS 😏

    • Mais là il est question de position dominante 😏

      • JadEstuaire

        On n’est pas dans une situation de position dominante, on est dans une situation de systèmes informatiques soumis à de plus en plus d’attaques et de code malicieux.
        Aujourd’hui un éditeur d’OS qui ne fournirait pas le minimum de protection pourrait être juridiquement poursuivi.
        Quand à Kapersky on comprend que les nouvelles règles d’utilisation d’un OS connecté à un écosystème puisse avoir un impact sur son CA, mais c’est à lui de s’adapter et d’innover.

  2. Et defender c’est une daube … difficile à stopper sans se taper un regedit …

  3. Déjà si il veut faire de l’argent il devrait arrêter la farine —> je sort…

  4. Pourquoi payer quand c’est gratuit ??

  5. De gratuits pas top mais qui protège on passe à 90 balles pour un peut mieux , faudrait peut-être un juste milieu vous trouver pas

  6. Kaspersky n’as qu’à crée sont propre système d’exploitation comme sa il auront une position dominante. Ou sinon il se retire de la scène.

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |