Tendances :iOS 11iPhone 8Apple WatchSamsung Galaxy S8Comparateur Smartphone

[Test] Endless Space 2: Vers l’infini et au delà !

5 ans après leur entrée dans le monde du 4X avec Endless Space, déjà à l’époque acclamé par la critique malgré certains bugs et défauts techniques, Amplitude Studios remet le couvert avec une suite qui, si elle ne révolutionne pas le genre, place la barre très haut. Axé sur l’exploration et la conquête de l’espace, le jeu (disponible sur PC Windows) pose une base simple: Le peuple du joueur, basé sur une ou plusieurs planètes d’un système solaire de départ, devra se développer en colonisant peu à peu la galaxie, à l’aide des quatre ressources principales que sont la Poussière (monnaie d’échange de l’univers), l’Industrie, la Science et l’Influence.

Imagine all the people

Et déjà, avant même de commencer la partie, on a un aperçu de la profondeur du jeu à travers les différents peuples jouables:

  • Les Sophons, peuple curieux qui met la recherche scientifique au centre de son développement
  • Les Cravers, mi-insectes mi-machines, qui se nourrissent littéralement des planètes et peuples qui croisent leur chemin
  • Les Horatio, armée de clones capables d’intégrer génétiquement les factions mineures (autochtones) de la galaxie
  • L’United Empire, humains polyvalents qui misent leur développement sur leur influence
  • Les Lumeris, poissons de l’espace qui s’épanouissent à travers le commerce et la corruption
  • Les Vodyani, fanatiques religieux colonisant les systèmes solaires avec des Arches gigantesques
  • Les Riftborn, êtres venus d’une autre dimension capables de manipuler le temps
  • Les Unfallen, peuple d’arbres dotés de conscience, qui s’étendent dans l’univers grâce à des racines à échelle cosmique

Chacun de ces peuples invite une façon différente de jouer et d’appréhender l’univers pour atteindre une des six victoires possibles, que ce soit la victoire au score, scientifique, économique, militaire, industrielle ou expansionniste. De même, chaque peuple suivra au cours de la partie une quête précise, faisant des choix qui définiront la suite de l’aventure.

Mais l’univers est grand et loin d’être vide. Les joueurs, lors de leur exploration, peuvent scanner des systèmes pour en découvrir les anomalies, avoir des relations plus ou moins diplomatiques et lucratives avec certaines factions mineures, combattre des pirates, et même déclencher des événements globaux qui affecteront toute la galaxie.

iDestroyer, bientôt dans un système solaire près de chez vous

Qui dit expansion et colonisation dit qu’il n’y aura pas assez de place pour tout le monde. La guerre et les batailles occupent donc une place de premier choix dans la grande majorité des parties. On a une pléthore d’options pour personnaliser et assembler chaque vaisseau de sa flotte, et on retrouve le combat du précédent Endless Space quelque peu modifié. Comme avant, le joueur n’a pas d’action à effectuer au cours de la bataille. Néanmoins, il doit choisir au début de celle-ci une stratégie à adopter. Chaque stratégie implique un boost notable à une statistique (plus de défense ou de moral, par exemple) et un positionnement précis des flotilles. Il s’agit donc de tenter de prévoir la carte que va jouer l’adversaire, et de jouer en conséquence, que ce soit pour contrer la statistique boostée ou le positionnement choisi, étant donné que toutes les armes ne sont pas aussi efficaces à toutes les portées. Autre nouveauté côté combat, les batailles au sol font leur apparition et se déclenchent à chaque fois qu’un vaisseau tente d’envahir un système déjà occupé, sur le même principe du choix de la stratégie à adopter avant que les balles ne fusent.

Dans cet univers, tout casus belli peut mener à des affrontements dantesques

 House of cards

Une autre nouveauté, et pas des moindres, concerne la politique, qui fait ici son apparition. Chaque joueur dispose d’un sénat, qui se remplit au fur et à mesure des élections par des partis différents, selon sa façon de jouer. Tout ici rentre en compte, chaque action effectuée aura une répercussion politique sur son sénat. Et selon l’importance de tel ou tel parti au sénat, des lois pourront être passées, permettant différentes améliorations sur certaines actions du joueur. Par exemple, un joueur dont le parti militariste a pris assez d’importance pourra faire passer une loi qui réduit le coût d’entretien de ses flottes. A l’inverse, cela peut jouer des tours: laisser un parti s’imposer et prendre trop d’importance lui permettra d’imposer une de ses lois, quitte à abolir une loi d’un parti différent qui aurait lui perdu des sièges.
Attention donc, car même s’il est permis selon le type de gouvernement d’influencer le résultat des élections de façon assez réaliste, on n’est jamais à l’abri du coup d’état.

D’après les derniers sondages, le Parti pour la Paix obtiendra sous peu la majorité au sénat

Conclusion: A Space Odyssey

Toutes ces mécaniques s’assemblent pour créer un jeu et une expérience à en donner le vertige, soutenus par une bande son aux petits oignons et des rendus graphiques assez époustouflants, que ce soit quand on se laisse aller à contempler la galaxie, ou en supervisant des batailles à plusieurs dizaines de vaisseaux. Même si des problèmes techniques subsistent (Désynchronisations en partie multijoueurs, quelques bugs par-ci par-là), le jeu reste immersif et amusant au possible, apportant un peu de fraîcheur au genre. Oui, le jeu est complexe et profond. Oui, il donne sans doute le vertige à plus d’un néophyte. Et surtout, oui, il récompense ceux qui, osant braver ce vertige, investiront leur temps et leur matière grise, avec une des expériences les plus généreuses et complètes en terme de jeu de stratégie et de conquête spatiale.

Endless Space 2 est disponible sur Amazon au prix de 39,99 euros

8,5/10

Notre avis

- vraiment très beau
- complexe et profond
- durée de vie "vers l'infini et au delà"
Pour
Contre
- quelques soucis techniques


Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire





Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles

Partenaires : iPhone - Culture Geek - iAddict

© 2012-2017 i2CMedia Ltd. | A propos |